Depuis le début de la procédure engagée par le club le 22 novembre 2017 à l’encontre du technicien, le LOSC veille exclusivement à respecter de manière stricte la procédure et le droit du travail.
 
Par l’intermédiaire des avocats qui le représentent, le LOSC continuera ainsi sereinement mais avec beaucoup de détermination à défendre les intérêts du club, sur le terrain judiciaire et devant les instances sportives.
 
En aucun cas le LOSC ne se laissera déstabiliser par la stratégie de négociation forcée choisie par la partie adverse, qui repose prioritairement sur le chantage médiatique et le « sensationnel ». Le club se refuse ainsi d’alimenter la polémique et n’a nul besoin d’instruments de pression et de désinformation pour faire valoir ses droits.
 
Surtout, toute l’énergie des dirigeants du LOSC est aujourd’hui concentrée vers l’avenir, le projet du club et le redressement de la situation sportive.
 
Marc Ingla, CEO du LOSC : « Cette tentative de déstabilisation d’un club, à coup de désinformation et à des fins purement personnelles et financières, est déplorable. L’institution LOSC est attaquée mais demeure solide comme l’ont démontré les décisions fortes du dernier mercato, et surtout très sereine, car elle dispose de tous les arguments et documents en mesure de la défendre et de répondre point par point à tous les angles d’attaques choisis par la partie adverse. Mais plutôt que de céder à la tentation d’un grand déballage public et malsain d’informations privées et confidentielles, le LOSC fait le choix qui semble le plus digne et le plus respectable de réserver ses arguments aux juges et de se défendre devant les institutions juridiques, seules compétentes pour trancher, objectivement et en toute indépendance. »
 
Me Bertrand Wambeke, avocat du LOSC : « Depuis le début du conflit entre l’entraîneur et le club, les instances sportives et  le juge saisis n’ont jamais donné raison à Marcelo Bielsa. Cela est lié au fait que le licenciement est intervenu pour des motifs graves et précis et que la situation contractuelle est loin d’être aussi claire que le demandeur le clame. Pourtant, Marcelo Bielsa n’a cessé de multiplier les procédures, exerçant un véritable harcèlement procédural à l’encontre du club. Cependant, aucune de ses actions n’a été couronnée de succès à ce jour. C’est dans ce contexte que Marcelo Bielsa a saisi  le tribunal de commerce de Lille en détournant la procédure de redressement judicaire de son objet dans le but de faire pression sur le club, ce qui me semble grave. Ces manœuvres sont malheureusement nuisibles à l’image du football mais je pense qu’elles ne sont pas de nature à tromper les juges. »