Prometteurs ces Lillois, n’est-ce pas ?

« Je suis content du contenu de ce dernier match de préparation contre Rennes (4-2), il s’est bien passé, nous avons gagné, c’est très positif. La première période a été un peu plus compliquée pour nous, puis on s’est bien amélioré sur l’ensemble de la seconde. Mais c’est normal, l’équipe est jeune, elle a encore besoin d’enchaîner pour monter en puissance. C’est encourageant. »

170802Ie1.jpg
 

Une marge de progression immense

« Marcelo Bielsa est un très grand entraîneur. Je suis content et fier d’évoluer sous ses ordres. C’est aussi la première fois pour moi que je m’entraîne avec un coach qui développe des méthodes autant basées sur le physique. Je suis content car avec lui au LOSC, je sais que je vais progresser, que nous allons tous progresser. »
 

Polyglottes, ces Dogues

170802Ie3.jpg« Mon intégration s'est bien passée, je me sens à l’aise dans l’équipe. Il y a dans ce groupe pas mal de Brésiliens, donc on parle Portugais ensemble. Je ne suis pas encore assez à l’aise en Français, mais je vais apprendre doucement. En tout cas j’en ai envie. Quelle langue parlons-nous sur le terrain ? Avec mes partenaires défensifs, on opte généralement pour l’Espagnol. (Edgar Ié le parle couramment, lui qui a notamment évolué au Barça, puis à Villarreal) »
 

23 ans et déjà trois championnats découverts

« Le championnat espagnol est sans doute un peu plus technique dans son ensemble. Quant au Portugais, il est également axé sur le jeu. En France, j’ai l’impression qu’il y a une grande dimension athlétique, avec plus de physiques, beaucoup de courses. Mais je ne suis pas embêté par les accélérations (sourires). En tout cas, j’ai hâte de découvrir la Ligue 1. »
 

Edgar ? Ié au boulot

« Notre objectif collectif ? On aimerait jouer le haut de tableau et pourquoi ne pas nous qualifier pour l’Europe en fin de saison. Mais il est encore trop tôt pour en parler, selon moi. Pour l’heure, on a réalisé une bonne préparation, je pense que nous sommes prêts pour le début du championnat. À titre individuel, je suis venu au LOSC pour travailler, pour progresser… Et pour mouiller le maillot. Ça vous pouvez en être sûr. » 
 


Un petit bout de Portugal

Si l’histoire d’amour entre le LOSC et le Portugal demeure relativement récente à l’échelle de l’histoire, quelques Lusitaniens ont toutefois porté le maillot des Dogues par le passé. Le premier se nomme Pedro De Figueiredo (1984-1989), rapidement suivi par Victor Da Silva (1988-1992), pendant que Paulo Gomes effectuait sa formation au centre lillois à la fin des années 80. Puis tout s’est accéléré à l’orée des années 2010. Ricardo Costa (2009-2010), Rony Lopes (2014-2017), Eder (depuis 2016), Xeka (depuis l’hiver dernier), puis (depuis cet été) ont représenté le pays ibérique dans le Nord, sans compter plusieurs binationaux à l’image d’Alexis Araujo, par exemple.

170802Costa.jpg