« Et on sera toujours là ! » 

Tristan3.jpg

Mathieu_0.jpgMathieu (à gauche) et Tristan (à droite) ont 21 ans. Supporters assidus depuis plus de dix ans (autant dire la moitié de leur vie), ils sillonnent chaque saison la tribune Nord autant que les stades de France, écharpe lilloise tendue à bout de bras. Ils étaient au Stade de la Licorne le 30 septembre dernier, aux premiers rangs du parcage lillois. Ce samedi, ils figureront parmi les 34 supporters et stadiers blessés conviés et mis en lumière par le LOSC avant #LOSCESTAC. Au même titre que Gérard Lopez, Marcelo Bielsa ou Fodé Ballo-Touré, ils nous livrent leur état d’esprit au moment de retrouver le stade. Leur stade.
 

Reçus au Domaine de Luchin par Gérard Lopez

Mathieu : « Nous avons été invités au Domaine de Luchin, jeudi 5 octobre dernier. C’était un moment assez convivial, avec beaucoup de respect. J’ai pu discuter avec Marcelo Bielsa, Marc Ingla et Franck Béria et on sent qu’ils ont eux aussi été touchés par ce qui s’est passé à Amiens. Ils s’informent sur l’état de santé des blessés et nous ont précisé que notre rôle était important, que notre présence à leurs côtés était précieuse. Forcément, quand on est supporter et qu’on entend ça, on se sent valorisé. »

Tristan : « Ça fait chaud au cœur car on voit que notre club nous soutient. Tout le monde était-là, le président, les dirigeants, le coach, les joueurs, tous disponibles. On a senti une unité. De l’extérieur, et de façon générale, on a toujours un peu l’impression qu’il existe un monde entre les footballeurs et le public. Là, nous avons rencontré des gens ouverts et touchés par ce qui s’était passé. Nous sommes reconnaissants pour cela, on sent qu’il existe un vrai esprit de famille au LOSC. »

Fodé Ballo-Touré : « Les supporters sont aussi venus nous voir nous entraîner mercredi au Domaine de Luchin. Parmi eux, certains ont été blessés à Amiens. On en a parlé un peu, on a discuté de ce qui s’était passé et j’ai pu constater que leur état de santé s’était amélioré, j’étais content, soulagé. »

171013supp.jpg
 

Retour au foot. #LOSCESTAC, un match forcément particulier ?

Mathieu : « Oui, il va l’être. Obligatoirement. On retrouve le Stade Pierre Mauroy après l’incident d’Amiens. Pour ce match, nous avons été invités par le LOSC dans une autre tribune, mais il est clair que quand je retournerai en virage ou en parcage, ce sera un moment spécial. »

Tristan : « Des gens m’ont récemment demandé : "Est-ce que tu vas oser remettre les pieds dans un stade". Et bien franchement, je te dirais que je n’attends que ça. C’est un peu comme quand tu chutes à vélo, il est coutume de dire qu’il faut vite remonter dessus pour éviter toute crainte. Aujourd’hui, je n’ai qu’une envie, celle de revenir au stade, dans NOTRE stade et de reprendre nos bonnes vieilles habitudes. Car au final, il s’agit de notre plaisir du week-end. »

Gérard Lopez : « Je tenais vraiment à remercier les supporters du LOSC. C’est vrai, les résultats ne sont pas encore ceux que l’on espère, mais vous, vous êtes toujours là, vous ne cessez de nous soutenir et c’est d’autant plus courageux après ce qui s’est passé à Amiens. C’est pourquoi nous sommes et resterons à vos côtés. »

171013Malcuit.jpg
 

Les supporters à l’honneur. Un symbole important ?

Mathieu : « Oui, ça l’est, ça montre qu’on est là, qu’on sera toujours là, que nous n’avons pas peur et qu’on aime notre club. Même si nous avons été blessés, assez sérieusement pour certains, nous restons fidèles au LOSC. C’est très classe de la part du club de faire honneur à ses supporters les plus fervents de cette façon. »

Tristan : « Nous sommes tous reconnaissants. Le fait que nous puissions aller sur la pelouse avant le match est quelque chose de fort, car d’habitude, on observe ça depuis les tribunes. On n’imaginait pas se retrouver là un jour. Ça nous touche forcément de voir que les dirigeants ont pensé à nous. »

Marcelo Bielsa : « J’ai vécu cet événement avec beaucoup de tristesse. La fatalité s’est acharnée sur nos supporters et c’est une grande injustice. Nous n’obtenons pas, pour le moment, de résultats qui produisent de la joie chez les supporters. Mais de leur côté, eux continuent d’apporter leur soutien à l’équipe. La fatalité survenue à Amiens est donc d’autant plus douloureuse. »

171013Bielsa.jpg
 

Et si c’était le début de quelque chose ?

Mathieu : « Avec le recul, je pense que cet accident a créé des liens forts entre les supporters, mais aussi avec les joueurs. Pas mal de jeunes ont été blessés à Amiens et ce qui s’est passé a soudé tout le monde, toute une génération. On a vécu un truc fort ensemble qui va forcément resserrer les liens. On est peut-être à un tournant. »

Tristan : « Effectivement, cela peut redonner un élan. On a pu voir une certaine unité, que le club entier restait très soudé. Je pense que les joueurs auront à cœur de faire une grosse perf’ contre Troyes de gagner pour nous, pour leurs supporters, pour nous mettre à l’honneur. On a vu qu’ils étaient capables de réaliser un gros début de match à Amiens, donc j’aimerais simplement leur dire qu’on croit en eux ! »