Rudi Garcia (entraîneur du LOSC) :

« Nous sommes à deux jours du match de Nice et cela occupe notre esprit en majorité. Mais nous avons bien évidemment suivi le tirage au sort de la phase de poule. Sportivement, nous allons jouer le Sporting, un club où il y a beaucoup de ferveur. Ensuite, La Gantoise ne sera pas un adversaire facile et on sait que les confrontations avec les clubs belges sont toujours passionnées et disputés. Ils viennent de gagner 2-0 à Feyenoord. Ce sera donc plus compliqué qu’il n’y paraît. Idem pour Levski Sofia qui est moins connu. Ça serait mentir de dire que ça n’est pas jouable mais il faudra le démontrer sur le terrain. Enfin, aller à Lisbonne ou en Belgique, c’est plutôt intéressant car cela nous épargne les trop longs déplacements. Cela nous permettra d’économiser de l’énergie. »

Rio Mavuba (capitaine du LOSC) :

« Je pense que nous avons hérité d’un groupe assez homogène. De toute façon, à ce stade de la compétition, chaque équipe constitue un danger, nous avons pu le vérifier hier soir face à cette équipe de Vaslui. Nous allons avoir un déplacement sympa en Bulgarie. Ensuite, un petit derby européen pour nos supporters avec La Gantoise qui vient d’éliminer Feyenoord. Enfin, le Sporting est l’est des clubs mythiques portugais. Ce club est un habitué des joutes européennes. Ce sera le favori logique de notre groupe. De notre côté, nous aurons une carte à jouer, en espérant que nous réussirons à tirer notre épingle du jeu. Nous sommes des compétiteurs et on a envie d’aller le plus loin possible. On va déjà essayer de sortir de cette poule, ce qui ne sera pas simple. Ce sera plus compliqué encore que l’an passé. »

Adil Rami (défenseur du LOSC) :

« Dans notre groupe, le Sporting sort du lot avec un fort potentiel offensif avec de très bons joueurs comme Maniche, Sinama Pongolle ou Helder Postiga. Maintenant, si on joue à notre meilleur niveau, nous pouvons leur poser des problèmes. On va pouvoir mesurer l’expérience que l’on a emmagasiné la saison dernière à travers nos confrontions avec Valence, Fenerbahçe ou Liverpool. Maintenant, on se doit de tout mettre en œuvre pour essayer de se qualifier. Ce n’est pas inaccessible, même si on devra se méfier des équipes comme La Gantoise ou Levski Sofia. »