Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

« Je suis déçu pour les joueurs ce soir, car avec la prestation produite, ils méritaient de l’emporter. Quand on mène 2-0 et qu’on a le match en main, une fois Moscou revenu au score, on savait qu’on était plus à l’abri d’une égalisation, sur un coup de pied arrêté, un but chanceux ou un coup d’éclat comme ils en ont eu un sur la fin. On a, à mon goût, trop joué vers l’arrière à partir de la 70e minute. Mais, là où je suis satisfait, c’est qu’on a su être acteur de ce match, sans être paralysé par l’enjeu ou par le fait de disputer notre premier match en Champions League. On a joué notre jeu et pas autrement. Si on continue ainsi, on a toutes nos chances pour la qualification. »

« On a vécu un match à sens unique jusqu’à la réduction du score de Moscou. Après, on a laissé beaucoup d’énergie dans les 70 premières minutes pour attaquer et on avait du coup moins de lucidité pour défendre à la fin. Encore une fois, ça montre que notre jeu est tourné vers l’avant, plutôt que de calculer et de gérer. À l’heure actuelle, personne n’est qualifié ni éliminé dans ce groupe. Cette formule de mini-championnat est courte et du coup, quand vous laissez des points en route à domicile, il faut aller les chercher à l’extérieur, ce qu’on va s’atteler à faire lors de notre prochain déplacement en Turquie. Même si on sait que le contexte sera difficile, on ira à Trabzonspor avec beaucoup d’ambition. »

« On a encore des joueurs qui sont en manque de forme optimale : David Rozehnal n’a quasiment pas joué depuis le début de saison, Marko Basa était encore incertain hier… Tout le monde n’est sans doute pas encore à 100%. Mais c’est de bon augure pour la suite : quand chaque joueur sera à son meilleur niveau et si l’infirmerie se vide, on peut espérer se qualifier, ce qui est l’objectif. »

« (à propos de sa suspension infligée par l’UEFA) Je trouve que c’est humiliant comme situation. Qu’on soit absent du banc de touche, ça paraît tout à fait logique puisqu’on est sanctionné. Par contre, on l’a abordé au forum des entraîneurs, c’est une aberration de nous interdire l’accès aux vestiaires avant le match, à la mi-temps et de ne pas pouvoir communiquer avec le banc de touche. On peut presque parler d’atteinte à la liberté du travail, tout simplement. »

Franck Béria (Défenseur du LOSC)

« Un sentiment mitigé nous anime. On est rentré dans cette rencontre avec abnégation et de bonnes intentions, en essayant d’aller les chercher haut d’entrée de jeu. On a réalisé une bonne première période, en leur imposant une pression. La frustration vient du fit qu’en deuxième mi-temps, on a cédé et reculé. Ils ont affiché une fraîcheur dont on ne disposait pas, avec des changements qui nous ont fait mal. Il n’y a pas de sentiment de défaite dans nos rangs, mais une grosse frustration car on ne s’est pas senti en difficulté. Malgré tout, ça reste un bon match de notre part et on va travailler pour gommer ces erreurs qui nous font défaut. On a appris des choses qu’on savait : le relâchement et les petits détails font la différence dans cette compétition. Il n’y a pas de match facile, pas de place au hasard. Ce sont des phrases toutes faites mais très réalistes puisqu’on voit que Trabzonspor a été gagné à l’Inter (0-1). »

Joe Cole (Attaquant du LOSC)

« J’apprends à jouer dans cette équipe avec un énorme plaisir. Je souhaite aider au mieux mes partenaires à vaincre. J’étais dans ce cas-là ce soir, mais ce ne fut pas suffisant. La prochaine fois sera la bonne j’espère. Chaque match est une leçon. Même si nous n’avons pas su décrocher les trois points, on va tous pousser dans le même sens pour réussir à nous qualifier. Je suis sûr que nous pouvons réaliser une très bonne Champions League. On a vu ce soir qu’on a besoin d’être plus vigilants, de faire preuve de plus d’expérience quand le match touche à sa fin. Demain, nous réussirons ensemble à palier ce manque. Je le vois, tout le monde garde le sourire et l’espoir. Nous avons un super état d’esprit, un très bon entraîneur et un staff performant. Les partenaires ont été fantastiques, ce sont de très bons joueurs. On fera de notre mieux pour gagner le prochain match. »

Moussa Sow (Attaquant du LOSC)

« On en a parlé dans le vestiaire : on a appris sur ce premier match de Champions League. Personnellement, je ne l’avais jamais disputée. J’ai pu constater que les erreurs se paient cash. Maintenant, on a fait nul, on n’a pas perdu. Il reste cinq matchs, ça n’est pas encore fini. On avait bien entamé le match, en se procurant beaucoup d’occasions et en tirant pas mal de fois au but. Je marque d’une talonnade pour ouvrir le score et on a su doubler la mise grâce à Benoît. Derrière, je ne sais pas si c’est de la fatigue ou si on a trop reculé, mais les Russes ont joué, réalisé une bonne deuxième mi-temps et ont su refaire leur retard. Les forces laissées pour attaquer ont permis aux Moscovites de remettre le pied sur le ballon à un quart d’heure de la fin. Ils ont su s’en servir jusqu’au bout, pour mettre ce deuxième but qui nous fait mal. En première période, je manque une occasion face au gardien : je vois le gardien qui saute, le ballon rebondit et j’ai dans l’idée de le glisser en dessous. Malheureusement, je dévisse trop, ça arrive. »