Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

« Pour espérer faire mieux, il aurait fallu se doter d’un deuxième but d’avance à la pause. Nous avons eu les opportunités pour ça. Comble du manque de réflexion tactique, on a encaissé l’égalisation sur une contre-attaque alors que nous menions au score, à domicile, contre une équipe dont nous savions qu’elle excellait dans ce domaine. Nous avons été trop naïfs. Chacune des deux formations a eu une mi-temps en sa faveur. La notre a probablement été la plus aboutie de la saison. En cela, nous aurions dû nous mettre à l’abri. Progressons dans la réflexion et la maturité. »

Didier Deschamps (Entraîneur de l’OM)

« En première période, nous n’y étions pas. L’équipe perdait les duels, nous étions trop lents dans la transmission du ballon face à une équipe du LOSC dont la qualité première est la vivacité. Tout compte fait, je n’étais pas mécontent de ne rentrer aux vestiaires avec un seul but d’écart au compteur. On ne pouvait pas faire pire. Il y a eu une réaction, nous avons été plus agressifs, plus simples et plus efficaces, avec une maitrise

technique retrouvée. Il était important de venir gagner ici contre des Lillois qui disposent du potentiel et de la qualité nécessaires pour jouer les premières places. »


Loïc Rémy (Attaquant de l’OM)

« Ce fut un match compliqué en première période où nous étions timorés. Il y avait beaucoup trop de lacunes dans l’engagement. Après la pause, on savait qu’il fallait vraiment hausser notre niveau de jeu pour l’emporter. L’important était de rectifier le tir. Ce genre d’erreurs, nous devons essayer de les gommer au maximum. »

« Pour espérer faire mieux, il aurait fallu se doter d’un deuxième but d’avance à la pause. Nous avons eu les opportunités pour ça »
Rudi Garcia


Mickaël Landreau (Gardien de but du LOSC)

« Le bilan ne trompe pas. Contre l’OL (1-3) et ce soir (1-3), nous avons fourni deux prestations intéressantes dans le jeu et à la manière, mais pas dans le réalisme. Contre des adversaires de cette puissance, tant que nous n'avons pas converti nos occasions nous sommes toujours à la merci. Quand le collectif marseillais commençait à reprendre du terrain, la puissance et l’expérience ont fait la différence. »

Yohan Cabaye (Milieu de terrain du LOSC)

« Chacune des deux équipes a bénéficié d’une mi-temps en sa faveur. En première, nous avons eu les occasions pour mettre un deuxième but, car contre ce genre d’équipe, on n’est jamais à l’abri d’un retour. Au retour des vestiaires, nous n’avons pas eu les ressources nécessaires pour repartir de l’avant et mettre ce deuxième but. L’OM en a profité avec le résultat qu’on connaît. Appuyons nous sur ces 45 premières minutes et ne perdons pas confiance. Mais ce soir, il n’y a pas eu que du négatif. »
 

Florent Balmont (milieu de terrain du LOSC) :

« Nous avions pourtant fait ce qu’il fallait en première période. Il est vraiment dommage de prendre des buts que l’on peut éviter durant le second acte. Comme à Lyon, je dirais que c’est un peu notre défaut en ce moment. Il va falloir rapidement rectifier le tir car dans le jeu, nous étions plutôt bien. Ensuite, contre ce genre d’équipe, si on leur donne l’opportunité de forcer la décision, ça ne pardonne pas et ils en profitent tout de suite. Cela a été le cas ce soir. Le scénario est toujours similaire, quand on ne parvient pas à faire le break, on est à la merci des contres adverses. C’est frustrant car pendant une heure, le groupe avait mis les bons ingrédients dans cette partie. Après Lyon, on repart avec une nouvelle défaire 3-1. Il va falloir travailler et gommer les petites erreurs qui font la différence. On veut désormais sortir un gros match contre Caen, dès mercredi en coupe de la Ligue. »

 

Aurélien Chedjou (défenseur du LOSC) :

« Ce soir, au-delà de notre bonne première période, on a surtout vu qu’un match ne dure pas quarante-cinq minutes. Je pense que l’on a aussi surtout vu la différence entre une très grosse équipe de Marseille et une formation lilloise en devenir. Maintenant, on doit s’appuyer sur le jeu proposé durant le premier acte pour continuer à avancer dans ce championnat. Durant nos temps forts, on n’a pas su concrétiser nos occasions et eux, au contraire, se sont montrer réalistes. On verra ce qui n’a pas été pour repartir de l’avant face à Caen, mercredi soir au Stadium en coupe de la Ligue. On va se battre pour aller chercher une place européenne en fin de saison. Ce soir, c’est un coup d’arrêt mais le championnat est encore long et nous allons poursuivre notre bonhomme de chemin… »