Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

« Ce soir, on savait que ce serait difficile. Mais au vue de la première période, on aurait dû prendre l’avantage plus rapidement. Ça nous aurait évité quelques frayeurs en fin de match. Malgré un départ pauvre en points, on savait qu’en gagnant, on serait deuxième de la poule. On s’est donc repositionné au moins à la place qu’on espère occuper à la fin de ce "group stage". Je pensais le Sporting favori, mais pas être à ce point l’épouvantail de ce groupe. Les Portugais gagnant tout largement, la deuxième place se jouera donc logiquement entre Sofia, Gand et nous. On va savourer les trois points ce soir, car c’était notre objectif. Notre groupe se sent bien depuis quelques semaines, il est concerné. Il était logique de compter sur d’autres joueurs que d’habitude. Ils ont répondu à mon attente, même si ce fut plus compliqué physiquement en fin de match. On va maintenant se concentrer sur le gros rendez-vous de dimanche, en espérant avoir retenu nos erreurs commises à Lyon pour pouvoir réaliser un bon résultat contre Marseille. »


Yasen Petrov (Entraîneur du PFC Levski Sofia)

« Je tiens d’abord à saluer l’ambiance qu’il y avait dans ce stade. Ensuite, je pense que nous pouvons nourrir quelques regrets, car nous pouvions repartir avec un point. Ce fut un bon duel. On a essayé en première période de résister au rythme imposé par les Lillois. Malheureusement, on a commis une erreur collective qui nous a couté le but en deuxième mi-temps. On a tout de même essayé d’égaliser derrière, sans succès. Même si nous avons perdu, on doit être fier de notre match face à une bonne équipe lilloise qui mérite aussi tous les compliments sur ce match. Retenons que la qualification reste tout à fait accessible. »

Ludovic Obraniak (Milieu de terrain du LOSC)

« Ce soir, le plus important est d’avoir repris la deuxième place et de conserver notre destin entre nos pieds. Il faudra désormais gagner en Bulgarie et vaincre Gand à domicile pour passer. Continuons à avancer dans cette poule car rien n’est joué, même si on a su se repositionner en l’emportant. Ce n’est jamais évident quand l’équipe tourne car il faut mettre les automatismes en place. Malgré tout, on a d’entrée su créer du jeu, jusqu’à la pause. Ç’a été plus difficile après le but. Pour bien enchaîner contre Marseille, on doit désormais gommer ce qui n’a pas été et retenir ce qui a fonctionné. »

Pierre-Alain Frau (Attaquant du LOSC)

« Même si nous avons acquis cette victoire dans la difficulté, nous savions que notre salut en Europa League ne passerait que par une victoire. C’est fait, tant mieux, même si ça l’a été dans la douleur. Certains joueurs n’avaient pas joué depuis un moment et ont pu s’exprimer. Mais c’est peut être pour ça que ç’a été un peu plus dur physiquement sur la fin car on manquait sans doute de rythme. On a beaucoup donné en première mi-temps pour inscrire le premier but, on a laissé de l’énergie pour forcer la décision. C’est vrai qu’en trouvant la faille, on a pu gérer le score davantage. Maintenant, il nous reste à gagner au moins un match à l’extérieur dans cette compétition et le dernier à domicile pour espérer nous qualifier. »