Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

« On est fortement déçu d’avoir concédé le match nul. Je crois qu’on méritait de gagner, mais le PSV nous a rejoints sur le fil. C’est la loi du football : il faut être présent tout au long de la partie car une absence de quelques minutes peut coûter cher. Après, la prestation de ceux qui ont débuté, leur envie et leur performance restent malgré tout une grande satisfaction. Ils ont montré qu’on pouvait compter sur eux. Ceci est primordial car les matchs vont se sont succéder dans les autres compétitions. Statistiquement, le PSV devient forcément favori pour le retour. Néanmoins, on doit se rendre compte d’une chose : la qualification est dans nos cordes. Tous les espoirs sont permis. On n’a pas vu une équipe du LOSC inférieure à celle du PSV, bien au contraire. On doit se convaincre qu’on peut aller se qualifier aux Pays-Bas. Hormis cela, j’ai une seule chose à dire sur l’arbitrage de ce soir : heureusement que c’était un match fair-play et que les joueurs se respectaient, sinon je ne sais pas à combien chaque équipe aurait terminé... J’ai trouvé l’arbitrage extrêmement sévère pour pas grand-chose. »

Fred Rutten (Entraîneur du PSV Eindhoven)
« Ce soir, le plus important est d’avoir décroché un nul, qui plus est sur le score de 2-2, ce qui est encore mieux. On a été surpris par la rapidité des buts encaissés en première mi-temps. Heureusement, on s’est bien repris en deuxième période grâce à plus de maitrise. La réussite nous a fuis jusqu’à la 80e minute, où nous sommes enfin parvenus à inscrire deux jolis buts. La défense n’a pas été efficace au départ, on n’a pas réagi en première période comme une vraie équipe. On perdait pas mal de duels en milieu de terrain et les Lillois nous gênaient beaucoup par le jeu de passes longues sur De Melo. Après la pause, on a réussi à mieux le marquer, ce qui a changé la donne. On était préparé à ce que le LOSC ne joue pas avec ses titulaires habituels. On comprend néanmoins que cette équipe mise beaucoup sur le championnat de France. »

David Rozenhal (Défenseur central du LOSC)

« Je pense que nous avons réalisé un bon match. Malheureusement, on prend deux buts en deux minutes et cela change évidemment beaucoup de choses. Vue la prestation livrée, c’est vraiment dommage. À dix minutes de la fin, on croyait vraiment au scénario parfait avec ces deux buts d’avance. Au coup de sifflet final, on ne pouvait rien ressentir d’autre que de la déception. On a plutôt été surpris par la qualité moyenne du PSV, mais je crois que le jeu que nous avons développé et l’état de la pelouse ont gêné nos adversaires dans pas mal de compartiments. Maintenant, il y a un match retour qui s’annonce très chaud à Eindhoven. Pour y avoir déjà évolué avec Hambourg, je peux témoigner de l’énorme ambiance qui règne là-bas, dans un super stade. Ça ne nous empêche pas d’espérer nous qualifier en remportant le match retour chez eux. »

Yohan Cabaye (Milieu de terrain du LOSC)

« On a réussi à très bien gérer le match et en deux minutes, on prend deux buts qui font mal. C’est vraiment dommage pour les mecs qui ont joué car ils ont fait énormément d’efforts et ils n’ont pas été récompensés. Désormais, il y a un match retour à disputer aux Pays-Bas et on va sans aucun doute tout faire pour nous qualifier. On a vu qu’on pouvait aligner un très bel état d’esprit. Servons-nous de cela dans une semaine. Cette équipe du PSV a essayé de jouer en partant de derrière. Les Néerlandais n’ont certainement pas été avantagés par le terrain. Il y a d’excellents joueurs qui souhaiteront certainement mieux s’exprimer au Philips Stadion. On s’attend donc à évoluer face à un niveau de jeu plus élevé jeudi prochain. On ne sera pas impressionné pour autant. L’objectif reste la qualification. »