Rudi Garcia (entraîneur du LOSC) :

« Quand vous jouez quarante minutes à dix, trois jours après un match de Champions League, prendre l’avantage et avoir une balle de 3-2 dans les derniers instants de la partie, c’est une réelle performance. Je pense que les joueurs ont été admirables de courage ce soir. Ils ont été très intelligents sur la gestion de l’infériorité numérique. Malheureusement, cela n’a pas suffi pour l’emporter.

On a aussi des joueurs qui disputaient leur premier match et se voir réduit à dix, ce n’est pas beaucoup les aider sur le plan athlétique. L’expulsion de Debuchy ? Je n’ai pas revu les images, je ne peux donc pas donner de jugement. J’attendrais de voir si les deux cartons jaunes sont justifiés ou non. Ensuite, quand on ne parvient pas à gagner, c’est bien de ne pas perdre ce type de rencontre. On sait que cette équipe de Sochaux a de la qualité quand elle a le ballon. En toute logique, on a été obligés de leur laisser le jeu à dix pour tenter de marquer sur des contres ou des coups de pied arrêtés.

Eden a été très bon en pointe après la sortie de Moussa car on sait qu’il peut garder le ballon et faire à lui seul la différence. Joe Cole n’avait pas quatre-vingt-dix minutes dans les jambes mais il a été bien en première période, tant que l’on a joué à égalité numérique. Il a pu nous apporter offensivement toute la panoplie de ses qualités. Il a été virevoltant, a proposé et trouvé de bonnes combinaisons offensives.

La stabilité en défense, ce sera pour plus tard car Mathieu sera suspendu à Bordeaux. Il faut s’adapter, cela a été le cas ce soir, notamment avec l’entrée de Pape Souaré. Mais bon, il serait bien que l’on prenne moins de but. Même à dix, on aurait pu être plus solide, notamment quand on a mené 2-1 à sept ou huit minutes de la fin. Le match de Moscou a peut-être pesé mais on se doit de faire avec le calendrier et on va rejouer dans trois jours à Bordeaux. Je reverrais le match pour voir si le résultat est logique, même si on n’a pas suffisamment tiré au but à mon goût en première période malgré une bonne copie rendue. La deuxième est plus difficile à analyser car vous êtes obligés de défendre et de jouer sur la vitesse de vos attaquants. »

Mehmet Bazdarevic (entraîneur de Sochaux) :

« Je pense que c’est un bon point pour nous et qu’il est mérité. Nous avons été timides au début, avant de se débloquer au fil de la partie. Il est vrai que cette expulsion a joué en notre faveur. Mais nous avons toujours cherché à produire du jeu. En première mi-temps, c’était difficile car notre adversaire était mieux que nous. Le résultat final me semble logique et on aurait même pu faire plus en fin de rencontre. On a montré de la générosité, de l’envie, même si la jeunesse de mon groupe amène parfois que l’on veut trop en faire. Ce genre de match doit nous permettre de progresser afin d’être plus performant et serein en certaines situations. On va s’appuyer sur ce qui a été positif pour la suite. La partie aurait aussi pu nous échapper au moment où on concède ce pénalty. On s’est exposé et heureusement, on égalise car il aurait été injuste de perdre au regard de l’énergie dépensée par mes joueurs. »

Franck Béria (défenseur du LOSC) :

« Il y avait les moyens de gagner ce match mais la physionomie est différente par rapport à la rencontre de mercredi face à Moscou. Les vingt dernières minutes n’ont pas été de la même teneur. Là, on a été mis à mal sur le plan numérique. Je ne trouve pas que l’on ait spécialement reculé. Nous avons au contraire fait l’effort de remonter, même en infériorité, pour leur poser des problèmes sur les phases offensives. On a l’opportunité de mettre le troisième but. On ne peut pas se satisfaire de ce résultat car nous sommes des compétiteurs. On prend trop de buts depuis un moment, c’est un aspect non négligeable mais on continue à travailler. La fatigue de la rencontre de Champions League ? Oui, on peut la prendre en considération mais ce n’est pas une excuse non plus. Il y a des degrés de forme différents chez les uns et les autres dans le groupe, mais cela fait partie du métier. Il faut s’adapter et on va se projeter sur le rendez-vous à Bordeaux. Ce n’est pas évident, je pense néanmoins que nous sommes sur la bonne voie. »

Sébastien Corchia (défenseur de Sochaux) :

« Je pense que l’on pouvait arracher la victoire sur la fin mais ensuite, il faut aussi rester réaliste. Nous avons offert une prestation de qualité et le match nul est un bon résultat face à une équipe comme le LOSC. L’expulsion de Debuchy a changé la donne de la partie car à onze contre onze, le scénario aurait sans doute été différent, les Lillois auraient continué à attaquer. On a bien su garder le ballon et être patient. Il est positif d’être revenu par deux fois au score. On reste désormais sur quatre matchs sans défaite et on va continuer à tirer dans le même sens pour la suite. A nous de bonifier ce résultat en gagnant notre prochain rendez-vous à domicile. »