Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

« Nous sommes déçus car sur l’ensemble des deux matchs, on méritait de se qualifier. Jusqu’à l’exclusion, tout allait bien pour nous. Le match a basculé sur un fait de jeu : l’expulsion de Pierre-Alain. Après, en infériorité numérique, on devait marquer un deuxième but et c’est devenu mission impossible car on devait se découvrir. Ça s’est vérifié jusqu’à la fin du match. Même si à 1-2, on pouvait encore revenir dans la partie, il était important de penser à dimanche et de réserver quelques joueurs. Je félicite ceux qui ont évolué ce soir, car on menait 1-0 à la mi-temps. Tout le monde nous donnait éliminé, or on a prouvé qu’on pouvait se qualifier. Je pense cependant qu’on a manqué la qualification à l’aller. Je reste convaincu que c’était la bonne équipe pour se qualifier, on l’a prouvé en ayant mené 2-0 à l’aller et à 1-0 ici à la mi-temps. »

Fred Rutten (Entraîneur du PSV Eindhoven)

« C’est évidemment une bonne soirée pour nous, avec une belle ambiance dans le stade. On a été mené 1-0, même si on a essayé d’attaquer en première période. Je voulais qu’on continue à se créer des occasions. Finalement, on a marqué par Dzsudzsak, qui a été malin, et ensuite on a gagné. C’est mérité, je félicite mes joueurs. J’ai une équipe en confiance : même quand ça marche un peu moins bien, elle sait qu’elle va marquer. On n’a jamais douté, on est resté confiants. Je n’ai pas l’impression que le carton rouge ait changé le match. Avec un peu de chance, on pouvait mener 3-1 à la mi-temps. »

Rio Mavuba (Capitaine du LOSC)

« On est forcément déçu de s’être fait éliminer. On avait l’impression qu’on pouvait passer sur l’ensemble des deux matchs. L’Europe, ça se joue parfois sur des détails, on l’a encore vu ce soir. En ne réussissant pas à nous imposer au match aller, on l’a payé cash au retour. C’est vrai que jusqu’à la pause, on était qualifié. Je pense qu’ensuite, il y a au deux tournants : ce coup franc de Dzsudzsac, où on doit certainement être plus vigilant ou mettre quelqu’un devant le ballon. Il y a ensuite ce carton rouge sévère sur Pierrot. À dix contre onze, on était plus exposé et on n’a pas pu éviter l’élimination. »

Ludovic Obraniak (Milieu de terrain du LOSC)

« C’est une élimination qui fait mal. À l’aller on a fait quatre-vingt bonnes minutes, au retour soixante. Au-delà de ça, il y a certains faits de jeu qui sont difficiles à digérer, avec une double peine : on prend un but venu d’ailleurs, puis Pierrot est expulsé, alors qu’il me semble que ce n’est pas un joueur qui est du genre à pousser les arbitres dans leurs retranchements. Tout ça me paraît un peu litigieux. Forcément, on a pris un coup sur la tête et dans la foulée, on encaisse le deuxième. Maintenant, l’intéressant est de ne jamais avoir baissé les bras, même si on a vécu un premier quart d’heure difficile. On a su rester solidaires. Avec plus de recul, on se dit que ça nous laissera désormais l’opportunité de mieux récupérer par rapport aux différentes compétitions. »