Philippe Montanier (Entraîneur du VAFC)

« Au vu du scénario, nous sommes très heureux d’avoir égalisé. On savait que ce match serait difficile, compte tenu de la qualité du LOSC. La rencontre était âprement disputée et aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. Après l’ouverture du score lilloise, nous avons persévéré et j’en suis satisfait. Nous ne voulions pas offrir d’espaces à leurs attaquants virevoltants ou à leurs milieux qui n’arrêtent pas de percuter. Nous avons veillé à bien quadriller le terrain. »


Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

« "Frustration" est le mot qui convient pour qualifier ce qu’on ressent après avoir cru à la victoire. Nous pensions que la réussite était revenue, mais finalement, nous leur avons offert un but tout en manquant de chance sur la dernière occasion de Moussa. Ne restons pas bloqués sur ces dernières minutes, mais analysons le match dans son ensemble. Nous avons été intelligents dans la gestion des débats. Nous savions à quoi nous en tenir en venant ici. Ce match nul ne nous permet pas de retrouver les cinq premières places du championnat, comme l’était notre objectif. Du coup, nous aurons tout intérêt à retrouver du réalisme contre Brest, le week-end prochain, tout en négociant au mieux notre rendez-vous à Sofia, jeudi en UEFA Europa League. Ce soir, nous avons disputé notre cinquième rencontre d’une série de neuf. J’ai trouvé les joueurs plutôt bien d’un point de vue athlétique, mental, mais aussi physique. »
 

Ludovic Obraniak (Milieu de terrain du LOSC)

« Nous avons réalisé une rencontre intelligente jusqu’à l’égalisation. Nous avions su nous montrer patients contre une formation valenciennoise qui, comme chaque année, nous attendait pour nous prendre en contres. Même s’il s’agissait d’un match fermé, nous nous sommes procurés des occasions franches, nous avons monopolisé le ballon, tout en nous montrant patients jusqu’à être récompensés par l’ouverture du score. Sur l’égalisation, nous avons commis une erreur collective liée à un manque de communication. Ce match, on devait le gagner. C’est dur à encaisser. »


Adil Rami (Défenseur du LOSC)

« Au regard du match, le contenu est plutôt satisfaisant. Nous pensions pouvoir prendre les trois points, mais une fois de plus, ce ne fut pas le cas. Le coach nous avait pourtant prévenus sur les moments durant lesquels il fallait faire preuve d’une vigilance accrue, à savoir les cinq minutes de début et de fin de période, ainsi que celles suivant les buts. Par ailleurs, je constate que nous n’avons pas de réussite. Le chat noir est accroché et j’espère que nos efforts vont finir par payer. »


Rio Mavuba (Capitaine du LOSC)

« D’un point de vue comptable, ce résultat n’est pas bon, mais dans la forme, nous nous sommes montrés très patients et ça a failli payer. Nous avons quasiment réalisé le match parfait, sans se faire trop contrer par un adversaire qui n’attendait que cela. La réussite n’est pas en notre faveur, on l'a vu Continuons de travailler et de produire du jeu comme ce fut le cas ce soir. L’égalisation ? Il s’agit d’un problème de communication, d’un cadeau de notre part. »