Les aléas du calendrier lui confèrent parfois certaines coïncidences pour le moins subtiles. Alors que sur le tapis rouge de l’Elysée, un Président en croise un autre, celui de la Ligue 1 pourrait également voir se dérouler une passation de pouvoir. Mais cette potentielle investiture monégasque au sortir du quadriennat parisien, les Dogues ont pour mission de la perturber. Sauf que sur le pré de Louis II, vous vous douterez bien que la domination est rapidement et clairement à l’avantage du probable futur champion de France. Six minutes, c’est le temps qu’il faut à Falcao pour ouvrir le score d’une tête à bout portant sur un centre de Lemar (1-0, 6’).

1705142.jpg
 

Falcao-Mbappé : le duo qui en a tant fait trembler

D’aucuns pensaient le scénario déjà plié ? C’est sans compter sur la révolte lilloise. À deux reprises, le percutant Sliti inflige une vraie frayeur à Louis II. D’abord sur cette volée après une remise futée d’Eder (15’). Puis par cette frappe à l’entrée de la surface (28’). À chaque fois, Subasic est solide. Oui, oui, la domination est Nordiste à la demi-heure de jeu. Et puis…Et puis l’ASM ré-accélère : Mbappé élimine Béria côté droit, centre en retrait pour Silva qui breake (2-0, 45’).
 

Mal payés, ces Dogues-là auraient mérité de marquer

Qu’il fait mal ce but juste avant la pause. Les Lillois tentent tant bien que mal de le digérer puis repartent à l’attaque. Au retour des vestiaires, Koné arme la lucarne d’un Subasic encore vigilant (57’). Mais l’ASM est une machine programmée pour marquer, programmée pour gagner, programmée pour être titrée. Falcao à la limite du hors-jeu corse l’addition (69’, 3-0). Les hommes de Franck Passi n’abdiquent pas. Le sublime coup-franc de Bahlouli filait lui aussi en lucarne. Mais Subasic… toujours (80’). Malheureux, Alonso a quant à lui la malchance de marquer le quatrième but contre son camp en taclant un centre venu de la gauche (89', 4-0). C'est dur.

On n’ira pas plus loin. Loin de s’être avancé en sparring partner, le LOSC quitte Monaco avec une lourde défaite, mais le sentiment d’avoir tout tenté face à un adversaire tout simplement hors de portée. Et si on terminait la saison sur une note positive, samedi prochain face au FC Nantes au Stade Pierre Mauroy ?
 


Feuille de match
37e journée de Ligue 1

AS_Monaco_FC.svg_.png AS MONACO-LOSC LOSC_12.png 4-0 (2-0)

Dimanche 14 mai 2017 (21h)
Stade Louis II, temps doux mais nuageux

Arbitre : M. Bastien

Buts : Falcao (6’, 69’), B.Silva (45’), Alonso csc (X') pour l’ASM
Avertissements : Jemerson (48’) pour l’ASM ; Sliti (51’), Mavuba (58’) pour le LOSC
 
AS Monaco : Subasic – Fabinho, Glik, Jemerson, Sidibé – B.Silva, Moutinho, Bakayoko, Lemar –  Mbappé (Mendy, 83'), Falcao (cap.) (Germain, 78')
Entraîneur : Leonardo Jardim

LOSC : Maignan – Corchia, Alonso, Béria, Koné – Mavuba (cap.), Amadou (Bissouma, 70’) – Sliti, Benzia (Bahlouli, 69’), Kishna (De Préville, 64’) – Eder
Entraîneur : Franck Passi