Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

Le mot d’ordre : gagner ! « Le groupe ? Seul Tulio De Melo est absent, même s’il y a eu une petite alerte ce matin pour Ludovic Obraniak… Nous verrons. Quant au match, on est ambitieux, on sait ce qu’on a à faire : le Levski possède trois points, nous un. L’objectif est donc de repasser devant cette formation et de nous replacer dans cette poule. Il nous faudra neuf ou dix points pour nous qualifier, sachant que nous avons déjà grillé un joker contre le Sporting. »

Tout le monde dans le bain. « On a envie de profiter de l’avantage du terrain et d’avancer dans cette compétition plus vite qu’au début. Après, même si c’est vrai qu’il ne faut pas se projeter plus loin que demain soir, nous devons penser à la grosse série de matchs qui nous attend. Tout le groupe est donc amené à participer. On a vu dans chaque compétition ou en cours de match l’importance de sentir tout le monde concerné. »

Sofia, une équipe offensive ? « Le Levski ressemble à Gand, une formation qui marque beaucoup et encaisse pas mal aussi. Leur nombre de buts inscrits est impressionnant (près de 45) depuis leur début de saison. Ce n’est pas étonnant, car les Bulgares possèdent de bons éléments, comme l’attaquant Dembélé, un joueur puissant, adroit des deux pieds et dont on va devoir se méfier. »

Rio Mavuba (Capitaine du LOSC)

Répondre présent. « Pour nous, comme toujours, on se replonge dans une autre compétition. Bien sûr, nous n’oublions pas que nous venons de jouer Lyon ou que nous allons affronter Marseille dimanche. Mais l’OL, c’est du passé et l’OM, on a le temps de voir. On doit simplement se remettre en confiance, corriger ce qu’on a manqué contre les Lyonnais, faire preuve de plus d’efficacité offensive qu’à Gerland et retrouver le chemin de la victoire. »

Aurélien Chedjou (Milieu de terrain du LOSC)

Sans pression. « Il n’y a aucune pression à avoir. Demain il faut gagner, c’est tout. Il restera ensuite neuf points à partager. On doit tirer profit de ce match à domicile. Après Lyon, où on sait que l’on a fait beaucoup de cadeaux, avec pas mal d’erreurs personnelles, nous devons montrer notre vrai visage. Au haut niveau, la moindre erreur se paie cash devant de grosses écuries. On fera en sorte de ne pas rééditer ça demain et dimanche, face à Marseille. »

Yasen Petrov (Entraîneur du PFC Levski Sofia)

Première manche. « On ne sait pas si le match de demain sera décisif. L’important n’est peut être pas de gagner, mais au moins de maintenir l’écart de trois points qui nous sépare des Lillois. Nous devons bien faire nos comptes. Car n’oublions pas qu’il y aurait une sorte de match retour dans deux semaines et que le Levski pourra aussi vaincre à domicile. »
Le LOSC ? Du haut niveau. « Lors de ce rendez-vous, nous souhaitons avant tout développer du beau jeu. Ça ne sert à rien de ressasser notre défaite au Portugal. Cette fois, nous rencontrons Lille, une équipe de haut niveau qui mérite beaucoup de respect. Leur talent se situe au niveau de leur collectif. Nous connaissons leur parcours de l’an dernier : le LOSC a terminé meilleure attaque de Ligue 1 et a su obtenir des victoires européennes face à Fenerbahçe ou Liverpool, grâce à de grandes qualités offensives. »

Vladimir Gadzhev (Milieu de terrain du PFC Levski Sofia)

Effacer le Sporting. « Comme les Lillois, je m’attends à vivre un beau match jeudi soir. Je souhaite évidemment que le résultat soit positif pour nous. Ceci dit, prendre des points nous permettrait d’assurer notre place au classement de cette poule. Malgré tout, le plus important n’est pas vraiment de gagner, mais de montrer un bien meilleur visage que face au Sporting Portugal (5-0). »

Rendez-vous est pris : LOSC-PFC Levski Sofia, c'est jeudi soir (coup d'envoi 21h05) au Stadium Lille Métropole.