La découverte de la D1

Il faut dire que cette internationale belge (72 sélections, 9 buts) s’est installée au sein de l’arrière garde lilloise, ne manquant aucune minute de jeu la saison passée en D2  (23 matchs), lors de l’accession du LOSC parmi l’élite du football féminin. Et depuis le début du présent exercice, elle a également joué l’intégralité des neuf premières journées. Qu’en pense la joueuse ?
 
« C’est une aventure intéressante et enrichissante. On doit se battre à 200% pour tenter d’aller chercher un résultat positif lors de chacun de nos matchs. Pour prétendre à quelque chose, il faut être irréprochable dans chaque geste, dans chaque décision car à ce niveau-là, les erreurs se payent cash. »

171201maud03.jpg
 
« On apprend beaucoup plus que la saison passée en D2, c’est logique. Il faut continuer à travailler chaque jour un peu plus pour devenir meilleure. Chaque match nous permet de trier des enseignements et nous montre que nous pouvons prétendre à quelque chose à ce niveau. »
 
« Et ce que je peux te dire, c’est que par rapport au championnat belge (où il y a seulement 6 équipes), c’est très différent. Car en Belgique, c’est moins attrayant, tu rencontres plusieurs fois les mêmes formations. Le niveau est par contre plus élevé en BeNe League (championnat entre les équipes belges et hollandaises). »
 

La Coupe du Monde 2019 en ligne de mire

Celle qui a disputé l’Euro 2017 cet été avec la Belgique (une première pour elle et sa sélection) veut ainsi aider le LOSC à obtenir rapidement le maintien espéré. « Il faut prendre vite des points pour se mettre à l’abri », souffle-t-elle. La Lilloise espère également avoir la chance de pouvoir disputer la prochaine Coupe du Monde 2019 qui se déroulera… en France. Son avis ?

171201maud02.jpg
 
« Notre objectif est forcément de se qualifier pour la Coupe du Monde est France. Je pense que nous avons les qualités pour y arriver. Maintenant, le football n’est pas une science exacte et la vérité se joue sur le terrain. C’est bateau de dire ça, mais on prend les matchs les uns à la suite des  autres, sans trop regarder plus loin. On garde les pieds sur terre et on continue à travailler, à vouloir être plus performantes à chaque fois. »
 
« Nous avons jusque-là fait un carton plein (9 points), contre la Moldavie, la Roumanie et le Portugal. Notre groupe a du potentiel et une marge de progression intéressante. Ce qui est certain, c’est que je serais très fière de la disputer en France, un pays qui m’a accueillie et où j’ai eu la chance de découvrir un championnat d’un niveau supérieur à celui de Belgique. »
 

Un #LOSCPFC au programme

Huitième après neuf journées de championnat, le LOSC accueille le Paris FC (ex Juvisy), ce samedi 2 décembre (coup d’envoi à 17h), au Domaine de Luchin. Une rencontre qu’elle veut bien négocier.
 
« Cela sera compliqué, nous devons juste nous donner les moyens d’y arriver, ne rien lâcher et jouer avec nos qualités. On devra jouer notre chance pleinement pour tenter de prendre des points. On sait que nos deux prochains matchs (Paris FC et Montpellier) ne seront pas simples à négocier, mais comme je l’ai déjà dit, tout est possible. »

171201maud04.jpg
 
« Il faut y croire, travailler, jouer avec nos qualités et ensemble pour espérer atteindre notre objectif. Le championnat est assez ouvert, hormis 2-3 équipes qui sont pour moi au-dessus du lot, mais pour le reste, tout est jouable. »
 

Le programme de la 10e journée de D1

Samedi 2 décembre (18h)
LOSC- Paris FC (17h)
Paris SG-Girondins de Bordeaux
OM-OL
Dimanche 3 décembre (14h30)
FC Fleury 91-Rodez Aveyron Football (13h)
ASPTT Albi-EAG
ASJ Soyaux Charente-Montpellier HSC

171201maud05.jpg
 

Le classement des buteuses

Ouleye Sarr 5 buts
Jana Coryn 3 buts
 

Le classement des passeuses

Maud Coutereels 1 passe
Jessica Lernon 1 passe
Jana Coryn 1 passe
Silke Demeyere 1 passe
Marine Dafeur 1 passe