De la revanche dans l’air.

Privés de six points la saison dernière lors des deux confrontations avec le club icaunais, les hommes de Rudi Garcia n’entendent pas revivre ça au moment de fouler la pelouse du Stadium Lille Métropole. Au moment de se présenter pour cette 6e journée de Ligue 1, le rapport de force semble plutôt à l’équilibre avec deux équipes sollicitées par l’Europe dans le courant de la semaine, même si les Lillois ont disposé d’un jour de récupération en moins.

Durs à "Contout"rner.

C’est un fait, les protégés de Jean Fernandez évoluent généralement - et sans surprise - en un bloc compact difficile à manœuvrer. Une fois de plus, ils réussissent d’entrée de jeu à mettre leur plan à exécution : profiter de la moindre contre-attaque à exploiter pour tenter de faire plier le LOSC. La méfiance est de mise, notamment face à un Roy Contout, très actif sur son aile gauche.

Couru d’avance.

Le triangle Mavuba-Balmont-Cabaye a fort à faire devant les Pedretti, Ndinga ou Birsa. Ça reste très compliqué de s’extirper de la nasse bourguignonne. Les minutes s’égrainent et la situation n’évolue guère : à la mi-temps, c’est le statu quo au tableau d’affichage.

À l’abordage, tout le monde sur le pont !

À droite, à gauche, dans l’axe, dans des petits périmètres ou sur coups de pied arrêtés, le LOSC essaie l’impossible pour tenter de percer la muraille ajaiste. Preuve en est : les défenseurs centraux Adil Rami et David Rozehnal ont souvent l’occasion de se retrouver sur le front de l’attaque.

Un ultime sur"Sow".

Il s’en est fallu de peu, mais le travail de sape des Dogues a bien fini par payer ! Au bout du temps réglementaire, Ludovic Obraniak délivre un centre dont il a le secret : du gauche, la tête de Gervinho, qui prolonge pour Moussa Sow devant les cages auxerroises, ce dernier ne tremblant pas devant Sorin (1-0, 90’). Le club lillois l’emporte et peut pousser un grand ouf de soulagement.



Prochainement, le LOSC, qui pointe désormais à la sixième place du classement (10 points), se déplace chez le co-leader de la Ligue 1, le Toulouse FC (13 points). Rendez-vous dimanche 26 septembre au Stadium de Toulouse (coup d’envoi 17 heures).