1 - Le plus specaculaire

Pour bien des footeux, Abedi Pelé est avant tout un ancien immense joueur de l’OM. Mais saviez-vous que juste avant (et juste après) sa glorieuse période olympienne, le papa d’André et Jordan Ayew avait brisé quelques reins du côté du LOSC, puis de l’OL ? C’est même sous la tunique lilloise que le plus Brésilien des Ghanéens s’est révélé au niveau qu’on lui connaît (68 matchs, 19 buts toutes compétitions confondues avec les Dogues entre 1988 et 1990). Son passage lyonnais reste quant à lui moins notable, quoi que tout à fait honorable (34 matchs, 3 buts en 1993-1994).

180216pele.jpg


2- Le plus Brésilien

Michel Bastos ? Encore un diamant poli chez les Dogues. Arrivé anonymement (et blessé) en 2006, ce petit homme à la patte gauche de feu fait vibrer le Stadium pendant trois ans (113 matchs, 29 buts toutes compétitions confondues), quittant le LOSC par la grande porte, celle de la Seleção. Car celui
qui est devenu international brésilien quelques mois après son départ du Nord a franchi un autre palier chez les Gones (2009-2013). 142 matchs, 35 buts et combien de boulets de canon “bastosiens” ? 

180216bastos.jpg
 

3- Le plus aimé

Il y est né, il y a grandi et il y est très attaché. Pourtant, Florent Balmont n’aura fi nalement que peu joué chez lui, à Lyon. Formé à l’OL qu’il quitte dès 2004 après seulement 11 petites apparitions en Ligue 1, l’ex “chouchou” du public lillois s’installe d’abord à Nice, mais surtout chez les Dogues, club dont
il épouse d’ailleurs parfaitement les valeurs. Huit années forcément intenses et inoubliables avec un doublé à la clé (2011). Ce grand monsieur du football français est aujourd’hui à 38 ans l’un des doyens de la L1 avec Dijon. 

180216balmont.jpg
 

4- Le plus international

Né à Lyon, révélé à Lille, puis revenu à la maison par la grande porte. Tel est le destin d’Éric Abidal. 68 matchs (de qualité) sous la bannière du Dogue entre 2002 et 2004, puis un retour à la maison Gones en mode champion (en 2005, 2006 et 2007) pour y prendre la mesure d’un talent hors norme qui le mènera sous le maillot des Bleus (67 sélections) et du Barça (deux Champions League).

180216abidal.jpg
 

5- Mais aussi...

1180216bodmer.jpg
Si, Jean-François Domergue, Jean II Makoun, Kader Keita, Éric Assadourian, Mathieu Bodmer, Jean-Claude Nadon, François Brisson, Éric Péan, Benoît Pedretti, Pierre-Alain Frau et bien d’autres ont eux aussi mouillé les maillots lillois et lyonnais, Claude Puel et Jacques Santini sont quant à eux les deux seuls coachs à avoir entraîné ces deux clubs. Et commeadjoint ? Pourquoi pas un certain Christophe Galtier (Adjoint et Champion de France avec l’OL en 2007-08) ?




 


Benzia-Bahlouli, les "Lillyonnais"

BahlouliBenzia.jpgFormés ensemble à l’OL, Yassine Benzia et Farès Bahlouli ont connu des chemins bien di érents qui les ont fi nalement menés au même endroit, sous le maillot lillois. Si le premier, natif de Seine-Maritime, a disputé une trentaine de matchs avec les Gones avant de rejoindre directement le LOSC en 2015, le second, Lyonnais pure souche, n’y a fait qu’une dizaine d’apparitions avant de transiter par Monaco, le Standard de Liège, puis de signer chez les Dogues début 2017.