PARCE QUE… c’est un match niveau Champions League.

Après Nice (2-0) et avant le déplacement à Montpellier mardi prochain, voilà un autre gros morceau pour le LOSC ! Deuxième du championnat, l'Olympique Lyonnais est aujourd'hui toujours en course en Champions League. De belles performances, dont une victoire sur le terrain de Manchester City, sont venues récompenser le talent des Fékir, Depay, Aouar et compagnie. LOSC-OL, c’est un choc et un sacré test pour les Dogues soucieux de conserver leur invincibilité à domicile (6 victoires et 1 nul). Un match à ne pas manquer dans un Stade Pierre Mauroy bouillonnant. 

gerv_0.png

PARCE QUE… c'est un duel de champions.

Samedi soir, la pelouse du Stade Pierre Mauroy sera garnie d'étoiles. Celles de champions d'Europe 2016 d'abord. Une côté Lille, une côté Lyon. Tous deux vainqueurs de l'Euro avec le Portugal, le défenseur lillois, José Fonte, et le gardien de l'OL, Anthony Lopes, vont s'affronter. Le taulier de notre défense centrale a retrouvé la sélection portugaise lors des derniers matchs de la Nations League début novembre. Samedi, il aura fort à faire face à la star aux 2 étoiles de l'OL, le champion du monde français, Nabil Fékir.

PARCE QUE… notre coach a la recette pour battre l’OL.

Christophe Galtier a une histoire particulière avec l'Olympique Lyonnais. En tant qu'adjoint d'Alain Perrin d'abord, il a contribué à l'âge d'or lyonnais avec un doublé coupe championnat et un huitième de finale de Champions League en 2008. Mais c’est surtout dans le costume d'entraîneur de l'AS Saint-Étienne que “Galette” a marqué l'histoire de notre Ligue 1. En  2010, durant le 100e derby ASSE-OL, les Verts de Galtier mettent fin à dix-sept ans de disette face à  l'ennemi lyonnais. Une victoire dans le derby répétée à quatre reprises. La saison passée, son LOSC avait remonté un écart de deux buts pour arracher le match nul (2-2), les prémices du sursaut lillois.

galtier.png

PARCE QUE… le Dogue est la bête noire de Lyon.

Depuis 1952, les Dogues sont une véritable bête noire pour l’OL. En 44 matchs de championnat à Lille, les Gones se sont imposés à seulement 8 reprises et ont arraché 12 nuls. Les 24 autres fois, le LOSC l’a emporté – souvent avec la manière – comme en 2006 et une victoire éclatante (4-0) face au grand Lyon, sur la route de son cinquième titre consécutif. LOSC-OL, c’est aussi des renversements de situations incroyables : 2015 (2-1), 2011 (3-1) et surtout 2009. Alors qu’ils étaient menés (3-1) à la pause, les Lillois sont parvenus à arracher la victoire (4-3) grâce notamment à un doublé de Gervinho.

5 raison_0.png

Carrousel_Billetterie_[LOSC_OL]_1980x380_v2.png