Dans les petits papiers du coach.

Trois jours après leur escapade européenne en Belgique, les hommes de Rudi Garcia retrouvent leur enceinte de Villeneuve-d’Ascq, avec la ferme intention d’accélérer le rythme en championnat. Pour cela, il faut franchir l’obstacle montpelliérain afin de rester invaincu en Ligue 1 et de décrocher une troisième victoire en championnat après les succès obtenus à Lens (1-4) et contre l’AJA (1-0).

Prêt à devenir des Héraults !

Les Dogues prennent les débats par le bon bout et emboitent le pas d’un Sow virevoltant. Le numéro 8 nordiste sème la pagaille dans la défense héraultaise : il se trouve ainsi à point nommé - dans la surface de réparation de Montpellier - pour exploiter parfaitement une remise de la tête de Rami et catapulter le cuir au fond des filets (1-0, 19è).


 

Un combat de tous les instants.

La bataille fait rage entre deux formations qui ne lâchent pas le morceau sur la pelouse du Stadium. Chaque duel est intense. Le Montpelliérain Camara joue bien le coup dans la zone de vérité nordiste et obtient un pénalty. Giroud se charge de le transformer et remet les compteurs à zéro dans cette partie d’une haute intensité (1-1, 23è).


 

En plein dans le mille.

Les Lillois passent alors la seconde dans la dernière ligne droite de cette première période. Les tirs (11 au total dans ce match dont 4 chacun pour Frau et Sow) fusent de toute part. C’est pourtant de derrière que vient la décision : Rami délivre sa deuxième passe décisive de la journée en plaçant sur orbite Sow. D’un lob subtil, l’international sénégalais signe le premier doublé de sa jeune carrière en Ligue 1 et devient le meilleur buteur des Dogues en championnat avec 4 buts (2-1, 32è).

Jeu, set et match.

Durant le second acte, le LOSC gère parfaitement un temps faible légitime après sa débauche d’énergie européenne à Gand (1-1). Mieux, sur une offrande d’Hazard (tout fraîchement entré en jeu), Gervinho enfonce le clou et permet aux Dogues d’asseoir leur succès (3-1, 80è). Le numéro 27 lillois rejoint Sow sur la plus haute marche des buts loscistes en championnat. Mission accomplie pour les hommes de Rudi Garcia !




Après une coupure internationale de deux semaines, les hommes de Rudi Garcia repartiront au combat en allant défier le Lyon de Michel Bastos dans son antre de Gerland, le dimanche 17 octobre (coup d’envoi à 21 heures).