Elisa, bonjour. Tu es appelée pour la première fois en Équipe de France, quelle est ta première réaction ?
J’ai été vraiment surprise, je ne m’y attendais pas du tout. Je l’ai appris en arrivant à l’entraînement des petites U13/U15. Mon sentiment ? J’avais envie de pleurer (elle se marre). J’étais excitée, j’ai tout de suite téléphoné à mes parents et à mon frère. J’ai aussi reçu de nombreux messages de félicitations par SMS ou sur les réseaux sociaux.
 
Comment l’as-tu appris cette convocation ?
Quand la liste est sortie sur Twitter, une personne m’a identifié et du coup, je suis allée voir et j’ai découvert mon nom. Je n’y croyais pas trop au début. J’ai regardé si mes meilleures potes y étaient et j’ai vu que j’en faisais aussi partie… Jules Jean m’a félicité, le coach, les joueuses du LOSC et Franck Mantaux, l’entraîneur des gardiens des pros que j’ai connu à Bordeaux également.
 
Dans quel état d’esprit es-tu aujourd’hui ?
Cette récompense de mon travail me booste encore davantage pour la suite. Je vais encore plus bosser afin de me montrer à la hauteur de la confiance que m’accorde la sélectionneuse, Corine Diacre. Je vais m’atteler à régler encore quelques détails sur le terrain pour être performante à ce niveau. Mon objectif d’entrer dans ce groupe France est atteint, le plus désormais va être d’y rester.

171011launay02.jpg
 
Après Ouleye Sarr, tu es la deuxième joueuse du LOSC à rejoindre les Bleues…
Comme elle l’a dit, j’ai l’impression que le LOSC nous porte chance. C’est un honneur de porter ce maillot de l’Équipe de France. Je vais côtoyer de grandes joueuses, très expérimentées, ce qui met forcément une petite pression. J’ai hâte de découvrir ce groupe, d’apprendre à leur contact. On sera deux lilloises, à nous de faire ce qu’il faut. Je compte sur Ouleye (Sarr) pour m’aider au niveau de mon intégration.

"Me montrer à la hauteur de la confiance que m’accorde la sélectionneuse, Corine Diacre"

 
Connais-tu d’autres joueuses dans ce groupe ?
J’ai joué avec certaines auparavant en club, à Montpellier notamment. J’ai aussi l’une de mes meilleures potes, Estelle Cascarino, qui est dans la liste. Je ne pars donc pas totalement dans l’inconnu, sans connaître personne.

171011launay03.jpg
 
Comment imagines-tu ce séjour chez les Bleues ?
On va avoir deux matchs amicaux, contre l’Angleterre à Valenciennes, puis face au Ghana à Reims. Je pense que ce sera très instructif, car je vais m’entraîner avec des joueuses qui connaissent parfaitement le haut niveau et des gardiennes de but qui possèdent pas mal d’expérience. Cela va me permettre de progresser encore un peu plus.
 
Avant l’Équipe de France, il faudra bien négocier la réception de Marseille avec le LOSC…
Un gros match en perspective, qui plus est sur le terrain d’honneur du Stadium. On cherchera à poursuivre sur la lancée de notre succès à Fleury (1-2), même si Marseille a montré de belles qualités la saison passée. Gagner au bout du temps additionnel, ça montre que jusqu’au coup de sifflet final, on peut aller chercher un résultat.  

171011launay04.jpg
 
Pour finir, un petit mot sur ton intégration au sein de cette formation losciste ?
Elle se passe super bien, je m’entends parfaitement avec toutes les filles du groupe. Maintenant, j’estime qu’en match, je ne montre pas encore assez ce que je sais faire. Pour moi, mes prestations ne sont pas encore au niveau que je peux avoir à l’entraînement. J’y travaille afin d’être davantage décisive pour essayer de ramener des points à l’équipe. Je suis confiante, ça va venir.... car je sens que je progresse chaque jour lors des séances d’entraînement.
 
Merci Elisa. Rendez-vous dimanche au Stadium pour soutenir les filles lors de #LOSCOM. Toutes les informations sur ce match sont sur la billetterie en ligne.

Twitter 1024x512_0.jpg