Caroline La Villa, une joueuse d’expérience au milieu
 
Le 5 juin dernier, l’Équipe de France Militaire remporte la Coupe du Monde Militaire en battant le Brésil (2-1) en finale, à Vannes. Une consécration pour les joueuses d’Elisabeth Loisel ! Et parmi les filles alignées, on trouve la désormais ex-lilloise, Julie Machart, mais aussi la néo-losciste, Caroline La Villa. Passée notamment par Montpellier (2008-2011) et Saint-Étienne (juillet-décembre 2011), elle évoluait depuis quatre saisons à l’EA Guingamp. Celle qui compte également cinq sélections en Équipe de France B et un titre de Championne d’Europe U19 (2010) a disputé 69 matchs en D1. À 24 ans, Caroline La Villa, capable d’évoluer au milieu de terrain ou en défense, possède donc une solide expérience qu’elle compte mettre au service du LOSC.

caroline-la-villa-1186x600.png
 
Héline Pégoraro, une attaquante pleine d’avenir
 
La section féminine peaufine également son secteur offensif pour la saison 2016-2017 avec la venue de cette jeune attaquante de 19 ans (elle fêtera ses 20 ans le 20 juillet). Passée  notamment par Aulnoye-Aymeries, Héline Pégoraro vient de poursuivre sa progression durant quatre saisons du côté de Saint Amand, en DH. C’est là que les dirigeants lillois l’ont repérée et suivi durant la saison passée. Un exercice 2015-2016 qu’elle a terminé avec 20-25 buts à son compteur. Elle compte désormais franchir un nouveau palier dans sa progression en se faisant une place de (premier) choix au sein du groupe losciste coaché par Jérémie Descamps.

160701pegorao01.jpg
 
Les deux joueuses ont livré leur sentiment à LOSC.fr au moment d’aborder ce nouveau challenge, Héline en live depuis le Domaine de Luchin et Caroline, en direct du sud, par téléphone.

Un nouveau challenge en Nord

Caroline La Villa : « Je suis très contente de rejoindre un club comme le LOSC. Je suis originaire de Montpellier, mais cela fait quatre ans que je jouais à Guingamp. J’étais ainsi déjà un peu plus dans l’ouest. Là, je vais prendre un nouveau chemin, plus au nord (rire). Je suis rentrée en contact avec le coach, Jérémie. J’ai tout de suite bien aimé son discours. Je pars donc sur un nouveau projet, un nouveau challenge tant personnel que collectif. J’aurais pu prolonger à Guingamp, mais j’avais envie de voir autre chose, surtout sur le plan sportif. »

160701LaVilla03.jpg
 
Héline Pégoraro : « Je suis heureuse de venir ici, même si j’ai un peu d’appréhension, puisque cela faisait quatre ans que j’évoluais à Saint Amand où j’avais mes repères. Rejoindre le LOSC constitue donc un grand changement pour moi. Je prends un peu ça comme un nouveau départ. Il va falloir que je m’intègre dans ce groupe, que je m’adapte au jeu de l’équipe. Une progression de passer de la DH à la D2 ? Ce n’est pas à moi de le dire (sourire). Ce que je peux affirmer, c’est que quand je suis sur le terrain, je me donne à 110% tout simplement. Je n’aime pas livrer un match médiocre ou moyen, je veux toujours pousser plus loin et sans cesse augmenter mon niveau de jeu. »
 

En terrain connu ou en terre inconnue ?

Caroline La Villa : « J’ai suivi leur parcours de loin. Je connaissais quelques joueuses de l’effectif comme Rachel Saidi et Julie Machart. Du coup, j’ai pu discuter avec elles, surtout avec Julie en sélection militaire. J’ai ainsi eu de très bons échos, je me suis aussi renseigné auprès du sélectionneur de l’Équipe de France B, Jean-François Niemezcki, qui est du Nord et qui m’a dit beaucoup de bien du LOSC. Cela m’a conforté dans mon choix. Je vais aussi retrouver Marine Dafeur, nous étions ensemble à Guingamp depuis deux ans. Même si elle n’a pas trop joué à cause de sa blessure, on est pas mal en contact… Les autres filles du groupe, je ne les connais pour le moment que de nom. Je vais les découvrir à la reprise. »
 
Héline Pégoraro : « Moi aussi, j’ai suivi ça de loin car je ne pensais pas qu’un club comme le LOSC allait s’intéresser à moi. C’est donc une chance que je  veux saisir. Par contre, je ne connais aucune joueuse de l’effectif, simplement certaines de nom. J’arrive ici complètement en terre inconnue, mais je ne suis pas inquiète pour autant. D’ailleurs, en fin de saison, je suis allée m’entraîner deux fois avec elles, cela s’est super bien passé. »

160701pegorao03.jpg
 

Une Championne du Monde Militaire chez les Dogues 

Caroline La Villa : « On a vécu une très belle aventure, en réussissant un très bon parcours. Sur le plan humain, c’était vraiment une expérience enrichissante. J’ai connu pas mal de sélections de jeunes, c’est la première fois que je vis ça, le stress y a fait pour beaucoup. Mais l’union de cette équipe était énorme et la victoire finale est la cerise sur le gâteau. »

160701LaVilla01.jpg
 

Des profils de battantes

Héline Pégoraro : « J’ai commencé en attaquante, avant de me retrouver milieu gauche. Mais ce que je préfère, c’est de pouvoir être présente à la fin de l’action pour la conclusion. J’aime pouvoir décrocher, proposer une solution à mes partenaires. En fait, j’aime bien être inattendue sur un terrain. Ma caractéristique principale ? Mon explosivité ! J’aime bien aller au contact,  disputer des duels avec les défenseuses adverses, les courses longues, les ballons dans la profondeur… et puis marquer des buts (rires). »
 
Caroline La Villa : « J’ai un profil plutôt défensif, je suis capable d’évoluer comme latéral ou comme numéro 6. Je pense être combative, j’aime rentrer un peu dedans et mes valeurs, je vais les retrouver dans celles du Nord et du LOSC, comme l’agressivité positive. Je ne lâche jamais rien sur le terrain. »

160701LaVilla02.jpg
 

Une ambition commune d’aller toujours plus haut

Caroline La Villa : « Je suis contente d’arriver dans un nouveau groupe, avec un nouveau staff. J’ai envie d’aider le LOSC à grandir. Ce que je recherchais, c’est de relever un nouveau défi, de partir du début de l’aventure. Je veux jouer à terme la montée avec le LOSC. Le groupe est jeune, le potentiel présent, tous les ingrédients sont donc réunis ici pour réussir. De plus, l’ambiance semble être familiale, ce qui correspond parfaitement à ce que je recherche. »
 
Héline Pégoraro : « Le but est de pouvoir montrer ce que je vaux et de réussir à me faire une place au sein de cette équipe qui possède, à l’aube de cette nouvelle aventure, beaucoup de potentiel avec les arrivées des deux internationales belges, les deux filles de Guingamp… C’est une belle opportunité pour moi de jouer avec elles. Je vais travailler et tout donner pour saisir cette chance qui m’est offerte. »

160701pegorao02.jpg
 
Merci Caroline et Héline. Rendez-vous à la reprise, le 25 juillet prochain.