1. Tous les voyants sont au vert

8 victoires, 2 nuls, 1 défaite, tel est le bilan (presque parfait) des féminines à mi-parcours. Mieux, les Lilloises occupent la tête du classement de D2 avec 26 points au compteur. Elles possèdent ainsi 5 longueurs d’avance sur Arras, Rouen et La Roche-sur-Yon. Elles ont également fait le plein de succès à domicile contre Arras (1-0), Rouen (6-0), Caen (4-0), VGA Saint-Maur (2-0), Brest (2-0) et Saint-Malo (7-0). Elles n’ont d’ailleurs encaissé aucun but à la maison. Une solidité qui leur permet d’envisager de la meilleure des manières la suite…

170102fem02.jpg
 

2. Et le coach, est‑il satisfait ?

Alors forcément, avec un tel bilan, tous les observateurs sont d’accord pour dire que la D1 est plus que jamais en ligne de mire… « C’est très loin d’être fait, répond le coach losciste, Jérémie Descamps. Car sur la phase retour, on va devoir se déplacer à six  reprises. La clé de nos réussites futures se situe à ce niveau-là. À condition bien sûr de continuer à gagner nos rencontres à domicile. » En effet, sur la phase aller, les filles ont certes gagné à Reims (1-5) et Boulogne (0-7), mais elles ont aussi été tenues en échec à Lorient (1-1) et au Mans (0-0), avant de concéder leur premier revers de la saison lors de leur ultime voyage à la Roche-sur-Yon (2-1).

170102fem03.jpg
 

3. Le danger peut venir de partout

Si elles possèdent la meilleure défense du championnat (4 buts concédés), elles peuvent aussi s’appuyer sur leur attaque (36 buts) qui est tout simplement la plus prolifique des deux groupes de D2 confondus. « Jana (Coryn) est en tête du classement des buteuses (9 buts), ce qui est très positif, analyse l’entraîneur nordiste. Mais je retiens surtout que nous ne sommes pas dépendants d’une seule joueuse sur le plan offensif, car 10 filles ont trouvé le chemin des filets. C’est ce qui fait une des forces de cette équipe. »

170102fem04.jpg
 

4. Un groupe soudé pour avancer

Et les joueuses, comment ont-elles vécu cette phase aller ? On a posé la question à Rachel Saidi. « Le groupe vit très bien. L’ambiance est vraiment excellente, je la trouve même encore meilleure que la saison passée. Les recrues se sont intégrées rapidement, malgré la barrière de la langue avec les trois belges (Demeyere, Coutereels et Coryn). Derrière, Maud (Coutereels) nous apporte toute son expérience, comme Marine (Dafeur) ou Caro (La Villa) dans l’entrejeu. On a débuté la saison en se réunissant en dehors du terrain pour créer des liens entre nous. Au final, les filles ont adhéré au projet. »

170102fem06.jpg
 

5. 2017, c’est déjà demain…

Le prochain rendez-vous en championnat est fixé au 15 janvier à domicile contre le Stade de Reims. Il faudra alors repartir sur les mêmes bases. « C’est bien de redémarrer avec une petite marge de manœuvre, même s’il ne faut pas se reposer là- dessus, note Jérémie Descamps. Les filles sont très motivées et elles donneront tout pour porter ce blason du LOSC le plus haut possible. » Le mot de la fin, il est pour Jules-Jean Le Plus, vice-président de LOSC Féminines. « Nos résultats sont au-delà de nos espérances. Nous n’étions pas forcément programmés pour jouer si rapidement la montée. Nous allons conserver la même philosophie, à savoir de prendre les matchs les uns à la suite des autres. On verra où cela nous mènera. »

170102fem05.jpg
 
En attendant la reprise du championnat, les filles démarreront l’année 2017 par un tour de Coupe de France, ce dimanche 8 janvier (14h30) contre Val d’Orge au Domaine de Luchin. L’accès à la tribune est totalement gratuit mais nécessite une inscription préalable sur la billetterie en ligne.