L’image ressemble étrangement à celle de l’an passé à pareille époque : le LOSC disputait son premier match amical de préparation dans ce fameux stade Saint Jean d’Anglet. Les Lillois l’avaient emporté face à des Angloys évoluant en CFA (0-2). Aujourd’hui, l’opposition est toute autre, avec un sacré client à rencontrer : les Girondins de Bordeaux, auréolés de leur nouvel entraîneur, Jean Tigana. Autant dire, un premier test de haut rang pour les hommes de Rudi Garcia, surtout pour un démarrage d’une série de six matchs amicaux à disputer jusqu’à fin juillet.

Cavenaghi donne des frayeurs aux Dogues

Sous une chaleur presque trop étouffante pour la côté basque, Bordelais et Lillois entament la partie, sur une pelouse bien moins bonne que celle utilisée toute la semaine à Saint Jean de Luz. Et après une débauche d’énergie déployée aussi importante lors de ce stage axé sur le foncier, il ne faut pas s’attendre à connaître de grandes envolées. Ce sont pourtant les Nordistes qui se mettent en action les premiers : Touré déborde sur la droite, Sow est à deux doigts de reprendre (5’). Rapidement, le jeu se tasse au milieu de terrain, ça se bagarre dans un bon esprit et le niveau physique s’élève déjà. Les Bordelais mettent à leur tour leur jeu plus au point : un coup du foulard très inspiré de Cavenaghi s’écrase sur la barre de Landreau (23’). La réaction lilloise ne se fait pas attendre : sur un corner de Cabaye mal renvoyé par Olimpa, Balmont, au deuxième ballon, voit son tir frôler le montant droit (27’). À l’approche de la mi-temps, les protégés de Tigana accélèrent. Sur un centre de Tremoulinas qui trouve Wendel, le meneur de jeu des Girondins décale astucieusement Plasil d’une talonnade. Finalement, le Tchèque bute sur Landreau (38’). De belles actions, quelques occasions dangereuses, voilà le contenu d’une première période plaisante.

Wendel concrétise une action confuse

Comme il est de tradition en match amical, Rudi Garcia procède à des changements, quatre au total (et bien d’autres par la suite). Le jeu reprend son cours, avec plus d’impact côté lillois : la frappe plein axe de Touré, qui atterrit dans les mains d’Olimpa, en atteste (51’). Derrière, Cabaye sur coup franc sert Sow : le néo attaquant lillois effleure le cuir et Souaré, en embuscade, ne parvient pas à la mettre au fond (54’). Les Nordistes baissent alors légèrement de régime et les Bordelais s’engouffrent dans la brèche : un coup franc de Wendel dévié passe d’abord au-dessus des cages d’Oukidja (61’). Dans la foulée, ce même Wendel se joue de la défense lilloise, en profitant d’un shoot contré de Cavenaghi lobant le portier losciste et ouvre tranquillement la marque (1-0, 65’). Le danger se précise encore sur un coup franc puissant de Marange bien sorti par Oukidja (78’). En fin de partie, le LOSC - au visage rajeuni par les nombreux changements - tente de revenir, sans y parvenir, les Dogues concluant leur stage par une défaite pleine d’enseignements.

Prochain rendez-vous : LOSC-Cherbourg, mercredi 14 juillet à Linselles (19h).