Bonjour Hamza, tu vis ton premier rassemblement avec le Maroc depuis ton retour de blessure. Comment vas-tu ?
Je vais très bien que ce soit sur le plan physique ou mental, je suis prêt à jouer samedi face à la Côte d’Ivoire. Après, c’est le coach qui fera son choix. Mais cela fait du bien de revenir en sélection, de revoir la famille, les amis… et rejouer pour le pays.

Sachant que ta sélection n’est qu’à un petit point de se qualifier pour le Mondial, cela doit représenter quelque chose d’énorme pour toi, non ?
Oui complètement. Beaucoup nous disent qu’il nous suffit d’un seul point mais le coach nous répète que nous devons gagner ce match et ne pas faire de calculs. J’espère vraiment que nous pourrons nous qualifier car la sélection n'a pas participé à une Coupe du Monde depuis 1998. Ce serait beau pour le peuple marocain, nous voulons le rendre fier.

1_155.jpg
 
Ce ne sera pas chose aisée face à la Côte d’Ivoire…
Oui, d’autant plus que ce sera un match particulier pour moi car j’ai un père ivoirien et une mère marocaine. Toute ma famille de Côte d’Ivoire sera présente pour me soutenir même si je représente le Maroc. Les membres de ma famille sont à 100% derrière moi, ils me supportent et n’ont pas le choix de toute façon ! (rires)

IMG-20171108-WA0011.jpg
 
D’ailleurs, ton équipier au LOSC Nicolas Pépé est Ivoirien. Il a dû te chambrer avant ton départ…
Oh oui, il m’a énormément chambré ! (rires). Il m’a dit que nous ne pourrions jamais gagner en Côte d’Ivoire face à de nombreux supporters. Il a tout fait pour nous mettre la pression !

2_121.jpg 
On imagine que ce n'est pas ce qui va te destabiliser. 
Personnellement, je suis tranquille. J’ai confiance en mes coéquipiers et notre coach. 8 000 supporters marocains vont venir au stade. Nous avons donc tous les moyens à disposition pour remporter le match et nous qualifier pour la Coupe du Monde.

Merci Hamza Mendyl pour ta disponiblité en plein rassemblement, et bon courage pour samedi !