Si le LOSC était un pays, il jouerait la Coupe du Monde comme ça…


99.jpg
Manque Régis Bogaert, sélectionneur adjoint du Sénégal et ex entraîneur au centre de formation du LOSC
 

Oui, on sait, notre (belle) équipe n’a pas de vrai goal. Désolé. En même temps, on fait ce qu’on veut, c’est un peu notre team, après tout. Et puis, on a eu beau chercher, mais à part Tony Sylva, 43 ans, entraîneur des gardiens du Sénégal, aucune trace d’ancien Dogue ganté dans les sélectionnés pour la Coupe du Monde.

Du coup, on a désigné un volontaire dans notre onze. Là, comme ça, spontanément, on a voulu prendre le plus grand. Mais devinez quoi ? Adil Rami et Simon Kjaer mesurent tous les deux 1m90. On l’a donc joué à plouf-plouf (ou trou-trou, selon les régions) entre les deux. Et à ce petit jeu, c’est le défenseur marseillais qui a perdu. Le voici donc propulsé goal volant.

Derrière, avouez que ça a de la gueule. Stephan Lichtsteiner, Benjamin Pavard et Simon Kjaer composent un axe renforcé par les fléchettes Djibril Sidibé et Hamza Mendyl sur les côtés. Autant dire que ça ne risque pas de passer. D’autant qu’en sentinelle se trouve l’inusable Idrissa Gana Gueye et ses trois poumons.

Côté animation offensive, ça pulse. Si Naïm Sliti s’impose à droite, Eden Hazard se place côté gauche sur son faux pied, histoire de repiquer vers l’axe à grands coups de crochets, et d’aller titiller la "lulu" opposée d’une frappe sèche dont lui seul a le secret.

Devant, on a pris le parti d’allier l’expérience et le sens du but d’un Moussa Sow avec la fraicheur de la surprise Anice Badri. Et pour coacher tout ce petit monde, avouez que deux sélectionneurs valent mieux qu’un. On mise donc sur un ticket aux influences africaines, le duo Hervé Renard-Aliou Cissé.


The only one !

À travers toute l’Histoire, un seul ancien Dogue a un jour soulevé la Coupe du Monde. Cocorico, il est Français. Et vous le connaissez, c’est Bernard Lama. Et c’était il y a déjà 20 ans, en 1998.
 

À deux doigts de l’imiter, Cor Van der Hart sélectionneur adjoint des Pays-Bas en 1974, mais aussi Mickaël Landreau, Eric Abidal et  Franck Ribery en 2006 ont échoué en finale.
 

L’incroyable histoire de Kennet Andersson

180605ANDERSSON1.jpgÉté 1993, un (nouveau) grand blond rejoint le LOSC. Non, celui-là n’est pas Danois, comme pas mal de joueurs lillois à l’époque. Lui, c’est un Suédois, international de surcroit. À 26 ans, Kennet Andersson nous arrive directement du bled, de Norrköping, plus précisément, après une première expérience en Belgique un an plus tôt (Malines). C’est un buteur, paraît-il. Et figurez-vous qu’il le prouve rapidement. 32 matchs, 11 buts et une saison plutôt réussie sous le maillot lillois pour celui qui enchaîne immédiatement avec la Coupe du Monde 1994 dès le championnat terminé.

Mais son avenir n’est plus au LOSC. Le deal entre dirigeants lillois et caennais est conclu en pleine Coupe du Monde, juste après le deuxième match de poule des Suédois, face à la Russie (3-1), le 24 juin 1994. Kennet est transféré en Normandie et à cet instant précis, n’a pas encore trouvé le chemin des filets durant cette World Cup américaine. Et puis tout s’enchaîne. Quatre jours plus tard, il marque contre le Brésil (1-1) et permet à son pays de se qualifier pour le tableau final. Un doublé contre l’Arabie Saoudite (3-1) en 1/8es, un autre but (et un tir au but réussi) contre la Roumanie (2-2, 5 tab à 4) en quarts avant une élimination face au Brésil (1-0) en demi font de l’ex lillois l’un des joueurs marquants de ce Mondial. Il conclut même son été de feu par un nouveau pion dans la petite finale pour la troisième place, face à la Bulgarie (4-0).

Avec son pack de cinq, Kennet s’impose alors comme le troisième meilleur buteur de la Coupe du Monde après Salenko et Stoitchkov, mais à égalité avec Romario, Baggio et Klinsmann (excusez du peu). Autant dire qu’il ne tarde pas à attirer l’intérêt des plus grosses écuries européennes. Il parait même que le Benfica aurait formulé une somme importante. Refusée par le SM Caen qui garde son attaquant, mais qui… sera finalement reléguée en D2 au terme de la saison 1994-1995. Kennet Anderson y conclut un exercice en demi-teinte avec 9 buts (dont 5 penaltys). Il poursuivra finalement sa carrière dans le Calcio italien.

180605ANDERSSON.jpg

 

Lillois un jour. Mondialistes un autre

Un jour, ils ont porté le maillot du LOSC. Un autre (avant, pendant ou après), ils ont participé à une Coupe du Monde. Et si on récapitulait TOUS les anciens Dogues à avoir pris part à l’événement foot le plus populaire du monde à travers l’histoire ?

Pas de logiciels et autres systèmes d’archives intégrés. Ici, on calcule tout à la main. Il est donc possible que quelques joueurs aient été oubliés dans cette longue liste. Vous en avez repéré un ? Dites-le nous sur Twitter (@losclive) et on l’ajoutera (avec le sourire).

1954

France_7.png César Ruminski, Jacques Grimonpon, Guillaume Bieganski, André Strappe, Jean Vincent 

1958

France_7.png Bernard Chiarelli, Yvon Douis, Jean Vincent 

1962

Chili.png Alberto Fouilloux 

1966

Chili.png Alberto Fouilloux, Ignacio Prieto
France_7.png Edmond Baraffe 

1970

Uruguay.png Juan Mujica 

1974

PaysBas.png Cor Van der Hart (sélectionneur adjoint) 
pologne.png Henryk Kasperczak 
Yougo.gif Stanislav Karasi 

1982

Flag_of_Belgium.svg__4.png Erwin Vandenbergh
Yougo.gif Vahid Halilhodzic 
France_7.png René Girard, Gérard Soler 

1986

Flag_of_Algeria.svg__7.png Noureddine Kourichi
Flag_of_Belgium.svg__4.png Erwin Vandenbergh, Philippe Desmet 
Flag_of_Morocco.svg__14.png Abdelkrim Merry Krimau
France_7.png Philippe Bergeroo 

1994

suede.png Kennet Andersson 
Flag_of_Belgium.svg__4.png Stephan Van der Heyden 

1998

France_7.png Bernard Lama
PaysBas.png Patrick Kluivert
danemark.png Per Frandsen 


2002

gb_anglais_1.gif Joe Cole 
argentine.png Marcelo Bielsa 
nigeria.png Vincent Enyeama 
Senegal_2.png Tony Sylva, Aliou Cissé, Sylvain N’Diaye, Bruno Metsu (sélectionneur)
Slovenie.png Milenko Acimovic 

2006

France_7.png Mickaël Landreau, Eric Abidal, Franck Ribery
gb_anglais_1.gif Joe Cole
australie.png Mile Sterjovski 
CIV_1.png Kader Keita 
pologne.png Ireneusz Jelen
Flag_of_Portugal.svg__12.png Ricardo Costa
Flag_of_Switzerland.svg__0.png Daniel Gygax 
TCHEQUE.png David Rozehnal 
TOGO.png Adékanmi Olufadé 


2010

gb_anglais_1.gif Joe Cole
Bresil.png Michel Bastos 
cameroun.png Aurélien Chedjou, Jean II Makoun
Chili.png Marcelo Bielsa
CIV_0.png Kader Keita, Gervinho, Salomon Kalou
danemark.png Simon Kjaer
nigeria.png Vincent Enyeama, Peter Odemwingie
Flag_of_Portugal.svg__12.png Ricardo Costa 
SLOVAQUIE.png Robert Vittek
Flag_of_Switzerland.svg__0.png Stephan Lichtsteiner
France_7.png Eric Abidal, Franck Ribery 

2014

Flag_of_Algeria.svg__7.png Nabil Bentaleb, Vahid Halilhodzic 
Flag_of_Belgium.svg__4.png Divock Origi, Kevin Mirallas, Eden Hazard
France_7.png Mickaël Landreau, Mathieu Debuchy, Lucas Digne, Yohan Cabaye, Rio Mavuba
nigeria.png Vincent Enyeama, Peter Odemwingie 
Bresil.png Dante
cameroun.png Aurélien Chedjou, Jean II Makoun, Sammy Ndjock 
Flag_of_Switzerland.svg__0.png Stephan Lichtsteiner
Flag_of_Portugal.svg__12.png Ricardo Costa, Eder
CIV_0.png Gervinho, Kalou 
PaysBas.png Patrick Kluivert (sélectionneur adjoint)