On connaissait le Derby avec un grand "D" face au RC Lens, ou encore celui du Nord, devant le VAFC. Preuve que notre terre respire le foot à plein nez, les Dogues ont pris rendez-vous avec un troisième derby, transfrontalier, cette fois : celui des Flandres, face au Koninklijke Atletieke Associatie Gent (La Gantoise, en Français). Pour cette rencontre d’UEFA Europa League contre l’actuel 3è de Jupiler Pro League, Rudi Garcia choisit d’évoluer avec un entrejeu composé de Balmont et Cabaye, ainsi que du jeune Gueye, dont il s’agit de la première apparition en compétition européenne…quatre jours après avoir soufflé sa 21è bougie. Derrière, Chedjou effectue son retour dans l’axe de la défense, en lieu et place de Rami. Les dés sont jetés, place au jeu !

Le chef d’œuvre de Frau remet les pendules à l’heure

Dans la chaude ambiance du Jules Ottenstadion, les Buffalos du KAA Gent sont les premiers à frapper. Sur un coup-franc vite joué côté gauche, De Smet s’enfonce dans la surface et ajuste Landreau (1-0, 5è). Coup de froid pour les Lillois qui répliquent immédiatement par Frau, dont le tir passe au dessus (8è), puis par Debuchy, d’un coup de tête à bout portant qui frise la barre (11è). Dominateurs, les Dogues accentuent leur pressing et sont logiquement récompensés. Repiquant dans l’axe depuis l’aile gauche - et infligeant au passage un petit pont à Baric - Frau enroule une merveille du droit qui trouve la lucarne gauche du but belge (1-1, 21è). La partie devient complètement folle. Tandis que Frau (22è) et Hazard (25è), lancés en profondeur, puis Smolders (25è) ne trouvent pas le cadre, El Ghanassy touche quant à lui le poteau (26è). Les occasions franches s’enchainent encore. Sur un coup-franc travaillé de Cabaye, Rozehnal place une puissante reprise de la tête que le portier des Buffalos repousse miraculeusement. En embuscade, Obraniak envoie le cuir au dessus (36è). C'est tout (et c'est déjà pas mal) pour ce premier acte. M.Tudor - qui avait dirigé LOSC-Valence CF, la saison dernière -, renvoie les 22 acteurs aux vestiaires.

Pierre-Alain Frau, un Dogue dans tous les bons coups

Dès la reprise, on mesure la volonté lilloise d’évoluer un cran plus haut sur le terrain. Plus incisifs à la récupération, les hommes de Rudi Garcia prennent également leur chance de loin, comme sur cette tentative de Frau trop enlevée (49è). Le même Frau, lancé en profondeur par Balmont, grille la politesse à la défense du vainqueur de la dernière coupe de Belgique, avant de tenter un plat du pied qui ne prend malheureusement pas la direction du cadre (54è). Côté Gantois, la reprise de la tête de Coulibaly sur coup-franc passe au dessus de la cage défendue par Landreau (58è). À l’approche des vingt dernières minutes, les locaux, poussés par leur public, tentent de prendre le jeu à leur compte. Solides, les Dogues résistent aux assauts des hommes de Francky Dury tout en procédant par contres.

Hazard fait frissonner le Jules Ottenstadion

Rudi Garcia opère son premier changement : Gervinho est lancé dans la partie à la place de Frau (69è). À peine entré, l’international ivoirien se met en évidence en décochant une vigoureuse frappe que Jorgacevic capte à la faveur d’une parade aérienne (72è). Le portier des vice-champions de Belgique 2010 se montre tout aussi solide, quelques instants plus tard, sur ce tir à ras de terre de Balmont servi par Cabaye (76è). Tout fraichement sélectionné par Laurent Blanc pour le prochain rendez-vous des Bleus, Rami remplace Gueye, côté lillois (77è). Virevoltant sur son aile droite, Gervinho se joue de son vis-à-vis à trois reprises avant de tenter une frappe croisée, hélas non cadrée (79è). Sow est le dernier entrant chez les Dogues. Il supplante Cabaye (83è). Les Buffalos exercent un important pressing sur le but lillois, en cette fin de partie. Ljubijankic (83è) sur le poteau, puis Azofeifa à ras de terre (85è), forcent Landreau à des parades de grande classe. Le missile lancé par Chedjou des 25 mètres termine, quant à lui, de peu à la gauche du but gantois (91è). Sur une ultime tentative enroulée de Hazard qui passe d'un cheveu à côté (93è), l’arbitre siffle la fin du match relativement équilibré. KAA Gent-LOSC : 1-1