Marc Ingla (Directeur Général du LOSC)

 

« Le football est le sujet de conversation numéro un au monde, il est en perpétuel croissance, notamment en Premier League et en Chine qui investit beaucoup dans ce domaine. Et pour le LOSC, on veut un projet différent pour la Ligue 1 et sur la partie internationale. Car aujourd’hui, le football est devenu une plateforme de markéting et de nombreuses entreprises veulent s’y associer. Alors ici au LOSC, on doit bouger davantage. Il existe des opportunités en France, mais aussi en Chine. Notre club doit adopter les best practices pour développer ses performances sportives et exister sur la scène internationale. Car ce milieu évolue en permanence dans une dynamique de croissance. »
 
« Le LOSC doit bénéficier d’une médiatisation accrue face à ses nouveaux assets sportifs. En France, il existe plus de talent que nulle part ailleurs dans le monde. On peut même dire que la France est presque le Brésil de l’Europe, avec des talents bruts à former. Pourquoi le LOSC a des atouts ? Tout simplement parce que Lille se situe au centre de l’Europe, non loin de Londres, Amsterdam ou bien d’autres capitales européennes. C’est donc un lieu stratégique. Et nous avons tous les atouts sportifs ici, au Domaine de Luchin, avec de superbes installations, mais également un stade très moderne. Mais le LOSC a besoin d’être agité, même si le club est parfaitement structuré. Car on veut une nouvelle histoire moderne, augmenter nos recettes pour renforcer notre puissance financière et sportive. »

170517_02.jpg

 
« Pour mettre en place ce nouveau projet autour de Gérard Lopez, on a imaginé une winning team avec moi-même, Luis Campos et Marcelo Bielsa. Toute cette équipe va travailler pour cette nouvelle identité du LOSC. C’est notre raison d’être. On va bosser chaque jour pour offrir un football spectaculaire, un football gagnant, avec les meilleurs jeunes talents. Et on souhaite partager toutes ces émotions avec les amoureux de ce sport, ici dans notre région ou via les réseaux sociaux. Notre internationalisation a ainsi débuté. Nous avons enregistré 60% de trafic en plus sur notre site, 3 fois plus d’engagement sur Facebook, une forte hausse de nos followers sur Twitter. Et nous avons déjà 10 000 fans sur les 3 réseaux sociaux chinois lancés en avril. Ce qui montre l’intérêt pour notre projet qui est illimité. Notre but est d’avoir rapidement 600 000 fans. »

« Car un jeu spectaculaire, c’est ce qui nous excite au quotidien. Normalement, si ton équipe va de l’avant, tu as plus de chance de gagner. Et même lorsque tu perds, tes fans seront contents si le spectacle était à la hauteur des attentes. On te pardonnera plus facilement la défaite. Et pour cela, Marcelo Bielsa aura forcément un rôle clé. Car on veut rayonner, être le challenger des grands clubs d’aujourd’hui. Pourquoi des jeunes talents ? Car on peut influencer leur développement et c’est ce qui nous plait dans ce projet. On aime développer de jeunes éléments pour les mener le plus loin possible et les rendre performants. Travailler avec les jeunes constitue l’un de nos paris pour les prochaines années. »

170517_03.jpg

 
« Notre ambition est d’être plus proche des Lillois, mais aussi davantage connecté. On veut une nouvelle vision soutenue par un état d’esprit fort et affirmé. LOSC Unlimited, c’est notre nouveau cri de guerre. Ce qui doit affecter le vestiaire, les joueurs, tout comme les autres composantes du club. Depuis notre arrivée, certaines choses ont d’ailleurs déjà été mises en place. Luis (Campos) bosse sur le scouting pour appliquer notre projet sportif. De nouvelles techniques d’entraînements et d’analyses existent également sous la houlette de João Sacramento. Et même avec des performances sportives moins bonnes, l’affluence au stade est en hausse de 25%. J’en profite pour remercier les fans de leur soutien. »


« Je tiens aussi à remercier Franck Passi qui a effectué un super boulot. Il nous a amené cet équilibre, cette cohésion dans l’équipe, tout en intégrant des jeunes talents au milieu de joueurs plus expérimentés. Et à chaque match, il a parié sur des joueurs pour aller chercher le meilleur résultat possible. Notre objectif pour la suite ? Se situer dans le top 5 dès la saison 2017-2018, puis dans le top 3 l’année suivante et pourquoi pas un titre. On va se battre dans ce sens, car pour y parvenir, il faut faire les bons choix. »
 
« Les Lillois, c’est notre force, on veut développer le côté populaire, là où se déroule les conversations sur le foot. Il faut augmenter notre attractivité et notre visibilité au niveau local. On doit aussi augmenter nos recettes et développer de nouvelles sources de revenus. Notre objectif est d’atteindre un équilibre financier en 3 ans, pour 2019-2020, sans être obligé de vendre des joueurs. On veut enfin dynamiser et moderniser notre management, que le LOSC soit comme une start-up du foot, avec des projets transverses et pluridisciplinaires. »
 


 

« Notre méthode ? Créer un cercle vertueux, comme je l’ai fait au Barça en 2003 où nous sommes parvenus à multiplier par 4 nos recettes en l’espace de 5 ans. Investir dans un projet sportif, dans des joueurs, c’est la base de nos réussites futures pour rayonner. Ce qui nous permettra d’avoir plus de recettes, d’être plus attractif pour les sponsors. Au final, l’argent gagné sera réinvesti dans le projet. »
 
« Nous aurons donc 5 grands axes de croissance. Un engagement massif et passionné. Une marque forte avec une visibilité locale, nationale et internationale. Avoir les meilleures techniques de scouting et de training est vital. S’appuyer sur les meilleures technologies et innovations au service de la performance sportive et de l’entraînement. Proposer l’une des meilleures académies du monde, car la formation sera un aspect clé. On veut former les meilleurs joueurs et exporter notre savoir-faire en la matière en Chine, puis aux États-Unis. »
 


« Marcelo Bielsa va arriver prochainement, je n’ai pas encore le jour précis à vous donner. Son staff ? Il vient avec 5 personnes. Oui, notre tête d’affiche sera Marcelo Bielsa en conséquence de ses compétences. J’échange avec lui, moins que Luis (Campos). Il est très content et excité par le projet. Il a sa personnalité, il faut la respecter. »
 
« Nous sommes très heureux d’avoir notre équipe féminine en D1, même si je me répète, le mérite en revient aux gens en place avant notre arrivée. On va les soutenir pour qu’elles soient compétitives au sein de l’élite du foot féminin qui est en pleine croissance. On voudra aussi s’appuyer sur notre formation dans ce domaine. On veut aussi développer l’e-sport avec FIFA 17 et League Legends. Bref, on va travailler de façon illimitée pour ce nouveau LOSC. »
 

Luis Campos (Conseiller Sportif de Gérard Lopez)

 
« Le mercato d’hiver nous a permis de penser au futur, mais aussi de dynamiser le groupe actuel. Nous travaillons sur le scouting et une équipe de 6 recruteurs bosse sans relâche. Maintenant, nous avons une forte implantation en France, comme dans le monde pour trouver les meilleures solutions et faire une équipe très compétitive pour la saison prochaine. Tous les deux mois, on tourne pour que chacun puisse donner son avis. L’idée directrice est de donner les pièces clés à Marcelo Bielsa pour constituer son puzzle. »
 
« Nous avons les idées très claires sur ce que nous voulons pour notre nouveau LOSC. Je remercie mes équipes car je pense qu’on a trouvé ce qu’il nous faut. J’en profite aussi pour remercier Franck Passi pour son excellent travail. Depuis que le maintien est validé, je bosse à fond et sereinement sur la prochaine équipe, en collaboration avec Marcelo Bielsa. »
 


 

« Dans notre idée, nous aurons l’an prochain un groupe pro 1, avec 18 joueurs. Ce qui constituera la colonne vertébrale de l’équipe de Marcelo Bielsa. Puis un groupe pro 2, l’équivalent de la CFA aujourd’hui, avec beaucoup de jeunes bons joueurs. Ils viendront en complémentarité du groupe de 18 joueurs de base. Ensuite, on développe actuellement des structures au club pour avoir encore des meilleures conditions de travail. On va investir 5 M€ dans ce domaine. Et en ce moment, on travaille sur le court terme pour offrir ce que souhaite dès à présent Marcelo Bielsa. »
 


« Le recrutement ? Si vous me parlez de grands joueurs comme Cavani, je vous réponds non. Ce n’est pas dans notre ADN. Nous on veut de jeunes joueurs qui peuvent prochainement devenir de grands noms. On a une colonne vertébrale avec de l’expérience en Ligue 1 pour notre équipe et en même temps, on va y ajouter de jeunes talents pour lui donner une nouvelle dimension. Combien de recrues ? Ce n’est pas encore totalement défini. On discute au quotidien avec Marcelo Bielsa. Il m’a demandé des profils, à moi de lui trouver les meilleurs. »

170517_04.jpg

 
« Comment être dans le top 5 avec des jeunes ? Pour moi, le plus important, c’est la compétence, pas l’âge. On sera dans une fourchette entre 19 et 23 ans. On va recruter dans ce sens. Regardez l’Ajax Amsterdam cette année, ce sont des jeunes qui sont en même temps compétents. Car les jeunes d’aujourd’hui ne sont plus les même qu’à mon époque où il fallait attendre 26-27 ans. Ils sont plus matures, il faut donc casser cette image et cette façon de penser. »


« Normalement, les équipes partent en stage pour se préparer en début de saison. J’en ai parlé avec Marcelo, il m’a dit qu’il voulait rester au Domaine de Luchin. On prépare donc les structures en conséquence, pour que les joueurs puissent faire la sieste entre deux séances, par exemple. C’est une année de départ du projet, on va donc rester ici, au calme et il aura le temps pour bien préparer son groupe. »

HOME_1522x725_LoscUNLIMITED.PNG