Ils sont de retour ! Deux semaines après leur dernière rencontre et cinq jours après un stage de travail intense à Murcia, les Dogues retrouvent l’adrénaline de la compétition. Sous les ordres d’un nouveau coach en la personne de Christophe Galtier, les Lillois comptent bien faire (très) bonne impression histoire de lancer l’année 2018 de la meilleure des façons…
 

Pluie de buts à la MMArena

Côté pelouse, la rencontre ne met pas beaucoup de temps à se décanter. Bien servi en profondeur par Alonso, Mendes enroule une frappe qui heurte la barre, Ponce est à la retombée et place une tête imparable (0-1, 8’). Dans l’euphorie de leur ouverture du score, les Lillois ne lâchent rien, bien déterminés à marquer encore. Sur le côté droit, Pépé s’infiltre, se met sur son pied gauche et déclenche une frappe qui file sous la barre (0-2, 12’). À ce moment, l’entame lilloise est parfaite… ou presque. Car les Manceaux ne tardent pas à se rebiffer et à mettre la pression sur la défense des Dogues. Ça tient… jusqu’à cette tête de Schur sur laquelle Maignan ne peut rien (1-2, 23’). Plus que requinqués par la réduction du score, les recevants jouent leur va-tout et Créhin se fait faucher dans la surface. Pénalty… transformé (2-2, 29’). Tout est à refaire. Chose que les Lillois ne tardent pas à faire par Ponce sur corner (2-3’, 2-3). Oui, vous l’avez vu comme nous, ce match est complètement fou.

corps.jpg
 

La tempête… puis le calme

Au retour des vestiaires, les débats sont moins engagés, les Dogues plus disciplinés. Pour autant, les locaux arrivent à apporter le danger par deux fois en poussant Maignan à l’arrêt (61’). La suite ? Des adversaires enragés, déterminés à égaliser. Les Dogues quant à eux doivent faire face à la sortie sur blessure de Malcuit, très vite remplacé par Dabila. Face au courage de valeureux Manceaux, les Lillois tentent coûte que coûte de garder le ballon pour prendre un avantage conséquent. Mais les vagues rouge et jaune s’abattent alors sur le bloc lillois dans le brouhaha de la MMArena. Alors les joueurs de Christophe Galtier reprennent la marche vers l’avant et se permettent même de buter sur Mensah après une belle frappe de Mendes. Et quand le temps fort est adverse, Maignan est là pour sauver le but lillois (86’). Sur leur dernière occasion, les Dogues profitent d'une erreur adverse pour clouer le match par Mendes (2-4, 90+5). Le score est clos.
 
Cinq buts en première période, un en seconde et un beau spectacle, assurément. Les Dogues s’imposent finalement et accèdent donc aux 1/16es de finale de Coupe de France. Soulignons la grande prestation de Manceaux courageux et pleins de détermination.


Feuille de match
1/32e de finale de Coupe de France

1200px-Logo_MUC_72.svg_.png Le Mans FC - LOSC logo_L1_LOSC_18.png : 2-4 (2-3)

Samedi 6 janvier 2018, 15h.
MMArena, temps frais.
 
Arbitre : M. Stinat
 
Buts : Ponce (8', 34'), Pépé (12'), Mendes (90'+5) pour le LOSC, Schur (23'), Créhin (29') pour le LMFC
Avertissements : Hafidi (37'), Bamba (65') pour le LMFC
 
Le Mans FC : Mensah - Vardin, Bamba, Dasquet, Lemonnier - Suchet, Vincent (cap.) (Archimbaut, 90'), Hafidi - Créhin, Schur (Tangatchy, 81'), Soro
 
LOSC : Maignan – Malcuit (Dabila, 68'), Soumaoro, Alonso, Ballo-Touré – Maia, Amadou (cap.)  Mendes, Benzia (El Ghazi, 79'), Pépé  Ponce (Bissouma, 87')