Après son revers en Ligue 1 face à l’OM (1-3) au Stadium, le LOSC poursuit son marathon du mois d’octobre en effectuant son entrée en lice en coupe de la Ligue, ce mercredi soir dans son enceinte de Villeneuve d’Ascq, face au SM Caen de Tafforeau. Pour ce huitième de finale, Rudi Garcia a choisi de procéder à trois changements dans son onze de départ par rapport à l’équipe alignée au coup d’envoi face aux Marseillais : Emerson, Obraniak et Rozehnal suppléent Béria, Sow au Chedjou au coup d’envoi. L’entraîneur nordiste enregistre également le retour dans son groupe de son attaquant brésilien De Melo, remplaçant. Le décor de cette partie est planté, place aux vingt-deux artisites. Dès le coup d’envoi, les partenaires de Rio Mavuba tentent d’imposer leur griffe sur les débats, histoire de se rassurer après les trois buts encaissés en l’espace d’une mi-temps, dimanche soir face aux Olympiens.

Cabaye concrétise une bonne entame lilloise

La première banderille est allumée par une combinaison entre Hazard et Obraniak. A la conclusion, le numéro 10 lillois arme un missile qui rase la cible (5è). Dans la foulée, les Dogues trouvent la juste récompense de leur bonne entame de match : Debuchy ajuste un centre parfait et Cabaye reprend parfaitement le cuir, ne laissant aucune chance à Perquis (1-0, 7è). Cela n’altère pourtant pas l’ambition d’une formation caennaise qui se montre d’un froid réalisme sur sa première occasion. Sur un centre de Van La Parra, Yatabaré fusille Landreau à bout portant (1-1, 13è). Tout est à refaire au tableau d’affichage pour des Nordiste pourtant bien en place dans leur jeu. Les Lillois repartent ainsi de l’avant sous l’impulsion de Balmont. Le numéro 4 place sur orbite Gervinho et ce dernier sert sur un plateau Rami. La frappe du gauche de l’international tricolore flirte avec le poteau gauche des cages de Perquis (25è).Les Loscistes insistent et sur une longue ouverture de Cabaye, Gervinho trouve le portier caennais sur sa route (28è).

Yatabaré égalise, Cabaye signe le doublé !

Les minutes défilent sans que le score n’évolue dans ce premier acte, même si la maîtrise du ballon est lilloise. Le SM Caen demeure dangereux sur ses rares incursions dans le camp nordiste et Seube, d’un extérieur du droit à l’entrée de la surface de réparation, oblige Landreau à intervenir en deux temps pour stopper le cuir (34è). Un fait important se produit ensuite avec une faute de Nivet sur Debuchy. Déjà averti le joueur est exclu et laisse ses partenaires en infériorité numérique (37è). Après un nouvel essai sans succès de Gervinho (40è), les Lillois vont être récompensés de leurs efforts, juste avant la pause. Debuchy transperce la défense caennaise dans son couloir droit avant de centrer à ras de terre vers Cabaye. Ce dernier laisse passer le ballon pour Hazard qui est déséquilibré en pleine surface de réparation L’arbitre désigne alors logiquement le point de pénalty. Cabaye se charge de le transformer, même si Perquis part du bon côté (2-1, 45è). Le numéro 7 des Dogues signe par la même occasion un doublé et permet à son équipe de regagner les vestiaires avec un but d’avance.

Hazard fait le show sur la pelouse du Stadium

Pour la seconde période, Rudi Garcia procède à un changement poste pour poste en lançant Béria à la place d’Emerson. Les Lillois reprennent leur marche en avant pour essayer de se mettre à l’abri. Sur un coup franc de Hazard, Perquis intervient du pied sur sa ligne (50è), avant que Béria ne prenne sa chance à l’entrée de la surface de réparation. Le portier caennais est encore à la parade (51è). L’occasion suivante est la bonne avec un nouveau coup franc d’Hazard. Gervinho est à la réception et catapulte le cuir au fond des filets (3-1, 53è). Ce but vient concrétiser un temps fort des Dogues et permet aux hommes de Rudi Garcia de mieux gérer la suite des évènements. Les occasions pleuvent et Balmont oblige Perquis à un nouvel arrêt (54è), alors qu’Obraniak trouve lui le petit filet sur un essai (58è). Lancé magistralement par le numéro 10 lillois, Sow voit sa frappe terminer sa course sur le poteau (65è). Puis lancé par Cabaye sur un contre, sa tentative rase le montant face à un Perquis venu à sa rencontre (68è). C’est Hazard qui enfonce définitivement le clou après un beau slalom dans la surface de réparation et un tir à ras de terre imparable (4-1, 74è). Après deux minutes de temps additionnel, l’arbitre clôt les débats sur cette qualification des Dogues pour les quarts de finale de cette coupe de la Ligue.

Fort de ce marge succès face à Caen, le LOSC préparer désormais le derby à Valenciennes en championnat, prévu dimanche au stade Nungesser (coup d’envoi à 17 heures).