Après Jérémy Pied dans le dernier numéro, on part aujourd'hui à la rencontre de Rafael Leão. L'attaquant des Dogues se livre dans LOSC In The City, rien que pour vous ! Allez, comme on est sympa, voici les deux premières questions d'une interview de deux pages.

Salut Rafael. Le public français te découvre cette saison. Mais qui es-tu ?
(sourire) Je suis né à Almada, à 10 minutes de Lisbonne, juste au bout du Pont du 25 avril. Mais j’ai grandi à Amora, une petite ville pas très touristique, quelques kilomètres plus loin, dans un appartement. Mon père vient d’Angola et ma mère de Sao-Tomé-Et-Principe. Ils se sont rencontrés au Portugal et ont fondé notre famille. J’ai trois frères et sœurs : deux jumeaux, Paulo et Bianca, qui ont 10 ans, ainsi qu’une autre petite sœur, Nadia, 6 ans.
 
Et le football dans tout ça ?
J’ai commencé en bas de mon immeuble avec mes copains. Il s’avère que le président du club d’Amora habitait dans le même bâtiment que moi. Un jour, vers 7 ou 8 ans, il m’a parlé après m’avoir vu jouer à travers sa fenêtre pour me dire que je pouvais rejoindre son club. J’y suis allé et j’ai vite découvert que le foot de rue était très différent du football en club. Je ne suis finalement resté que trois semaines à l’Amora FC car juste après un tournoi, j’ai été détecté par le Benfica qui m’a alors envoyé à Foot 21, une structure qui n’existe plus aujourd’hui, mais qui était partenaire du club. J’y suis resté jusqu’en fin de saison avant de signer comme prévu au Benfica. Mais je n’avais aucun moyen de transport pour me rendre à l’entraînement. J’ai donc renoncé pour finalement aller au Sporting CP où j’ai alors réellement été formé.

Leao-LITC.png

Au programme également de ce numéro : partez à la découverte de Reinildo, la dernière recrue du LOSC, lisez l'interview de Pierre-Alain Frau, puis découvrez le portrait du jeune losciste Jaly Mouaddib.
 

Les points de distribution