Au programme de ce LOSC In The City 23, partez notamment à la découverte de Zeki Çelik. Fier comme un Dogue, fort comme un Turc, le latéral droit du LOSC se livre sans détours sur son enfance, ses débuts, et sur son arrivée au LOSC.

itw celik.jpg

Bonjour Zeki. Parle-nous de tes premières années, bien avant de devenir le latéral droit lillois…

(Il sourit) Je suis né à Yildirim, dans la province de Bursa au nord-ouest de la Turquie. C’est une petite ville très sympa à laquelle je suis très attaché. J’ai passé mon enfance à faire quelques bêtises. Je faisais parfois le mur lorsque je me rendais à l’école pour aller plutôt jouer au football ou à la PlayStation avec mes amis. On organisait beaucoup de plans de ce genre, ce qui me faisait rentrer tard à la maison (il rit).

Il paraît que tu es le benjamin d’une fratrie de neuf frères, ça devait être agité à la maison !

C’est vrai que j’ai huit frangins. Mais nous n'étions que quatre ou cinq à la maison car un était marié, un autre étudiait loin de chez nous tandis que le dernier effectuait son service militaire. Mais nos relations ont toujours été très bonnes  ! Ils m'ont d’ailleurs apporté beaucoup de conseils et de soutien à
partir du moment où je suis devenu professionnel. Je viens d'une vraie famille de footeux !

Il y a forcément un point de distribution près de chez vous