Si le Grand Stade voulait rapidement connaître le grand frisson dans sa toute jeune histoire, voilà le rendez-vous qui lui fallait… Mal embarqué dans les barrages de l’UEFA Champions League après sa courte défaite à l’aller au Danemark (1-0), le LOSC n’a plus beaucoup d’autre choix que de lâcher les chevaux s’il veut rejoindre la plus prestigieuse des compétitions européennes et donc, d’embraser sa nouvelle enceinte aux 50 000 émotions... Face au FC Copenhague, les Dogues alignent une équipe à caractère offensif, l’objectif étant bien entendu de l’emporter avec deux buts d’écart. Sur le terrain comme dans les travées, on ressent l’importance du rendez-vous… qui débute tambour battant !

Digne remet les compteurs à zéro !

D’emblée, Martin obtient un coup franc très intéressant, le mur danois repousse (4’). De l’autre côté, Santin - le buteur de l’aller - part seul au but ! En fin de course, il dévisse totalement… (6’) Après cette chaude alerte, les Dogues montent en puissance et font le siège sur le camp copenhagois, poussés par un douzième homme survolté : Martin, par deux fois, tente de mettre le gardien danois à l’épreuve, qui finit par capter (12’). Derrière, Basa coupe au second poteau un coup-franc parfait de Payet (19’), Wiland détourne miraculeusement. On retrouve ce dernier à la parade sur un ballon dévié (21’). Quant à Mavuba, bien lancé par une talonnade de Payet, il ne trouve pas le cadre (24’). Le but lillois tant attendu se fait attendre ! La demi-heure passée, Payet essaie d’allumer de loin : ça s’envole (37’). Alors que la pause approche, les Danois commencent à défendre de façon illicite, les avertissements s’en ressentent (quatre en un quart d’heure). Jusqu’à la délivrance ! Kalou se lance sur la droite et parvient à glisser le ballon sous les bras du gardien. Digne suit et catapulte le cuir en lucarne. Magnifique ! (1-0, 43’) Les Dogues ont refait leur retard à la mi-temps…

Quand la barre transversale s’en mêle…

Si tout est remis en cause au retour des vestiaires, le plus dur reste bien évidemment à faire pour le LOSC : marquer le ou les buts de la qualification. Comme attendu, les hommes de Jacobs ne l’entendent pas ainsi et veulent se reprendre. Les corners scandinaves se succèdent : Chedjou sauve les siens in extremis par deux fois (55 et 56’). Au prix d’efforts inconsidérés, les Lillois tiennent le coup. La tension monte… et le frisson passe : corner de Payet, tête de De Melo qui frise le montant gauche (66’). Les minutes s’égrainent et le rythme de la partie retombe quelque peu. Dans les tribunes comme sur la pelouse, on cherche son second souffle. Seuls face à leur destin, les Nordistes y croient dur comme fer, même si les jambes répondent moins. De Melo du crâne sollicite de nouveau Wiland (78’)… et trouve la barre transversale sur un centre de Balmont ! (85’) Cruel… Au bord des prolongations, Payet envoie une frappe enveloppée qui ne fait pas mouche (90’). Ça ne rentre pas, on s’achemine donc vers trente minute supplémentaires.

De Melo offre au LOSC, l’accès à la piste aux étoiles

D’entrée de prolongations, les Danois mettent Landreau à contribution par Jorgensen, sans succès (93’). Et Roux voit lui son lob se déporter à gauche (94’) et sa tête ne pas attraper le cadre (100’). Les organismes sont mis à rude épreuve, si bien qu’il est impossible d’affirmer qui peut l’emporter. En fin de première période, Roux s’échappe sur la gauche et adresse un centre millimétré à De Melo qui décolle et décroche les étoiles (2-0, 105+1’). Féérique ! Le Grand Stade chavire totalement… Surtout que Kalou est à deux doigts de tripler la mise sur une offrande de Pedretti (110’). Forcément, les dernières minutes deviennent pénibles, l’air irrespirable. L’exploit est proche. A tel point que les trois coups de sifflet finaux retentissent. Oui, le LOSC est en UEFA Champions League ! Le Grand Stade célèbre comme il se doit cet événement magique, pour une soirée qui restera dans les mémoires...

Feuille de match du tour de barrages retour d’UEFA Champions League
Mercredi 29 août, 20h45

LOSC- FC Copenhague 2-0 a.p. (1-0)
Grand Stade, temps doux et sec, 44 000 spectateurs

Arbitre : Pavel Kralovek (TCH)

Buts : Digne (43’), De Melo (105+1’) pour le LOSC
Avertissements : Roux (96’), Béria (99’) pour le LOSC ; Kristensen (28’), Oviedo (34’), Claudemir (40’) Stadsgaard (42’), Vetokele (120+2’) pour le FC Copenhague

LOSC
Landreau ; Béria, Basa, Chedjou, Digne ; Mavuba, Balmont (Gueye, 105’), Martin (Pedretti, 82’) ; Payet (Roux, 91’), De Melo, Kalou
Entraîneur : Rudi Garcia

FC Copenhague
Wiland ; Jacobsen, Sigurdsson, Stadsgaard, Bengtsson ; Claudemir, Kristensen ; Bolanos (Vetokele, 85’), Oviedo (Delaney, 114’) ; Jorgensen, Santin (Cornelius, 60’)
Entraîneur : Ariël Jacobs