Après leur qualification pour la phase de poules de l’UEFA Europa League, jeudi soir face au FC Vaslui (2-0), les Lillois aspirent à poursuivre sur leur lancée afin de décrocher leur premier succès de la saison en championnat. Pour atteindre leur but, les partenaires de Rio Mavuba devront franchir l’obstacle niçois, ce dimanche dans leur enceinte de Villeneuve-d’Ascq. Auteurs de trois nuls en autant de sortie en Ligue 1 contre Rennes (1-1), PSG (0-0) et Sochaux (0-0), les Dogues veulent accélérer et conclure un mois d’août chargé (6 matchs). Pour cette rencontre, Rudi Garcia doit composer avec les absences de Béria (cheville), De Melo (fessiers) et Obraniak (cheville). L’entraîneur losciste a choisi de titulariser Frau à la pointe de l’attaque et Emerson dans le couloir gauche de la défense nordiste. Ce sont les deux seuls changements dans le onze de départ par rapport à l’’équipe proposée face aux Roumains. Un temps incertain, Cabaye est finalement apte à débuter. Alors place aux vingt-deux artistes de la partie.
 

Difficile de faire sauter la muraille des Aiglons

Les Lillois tentent d’imposer leur griffe sur les débats dès le début de la rencontre, même s’il n’est pas simple de déstabiliser un bloc niçois bien en place sur pelouse du Stadium. Les Nordistes s’emploient à la tâche et poussent, obtenant quatre corners en l’espace de dix minutes. La première grosse occasion des Dogues intervient à la sortie d’un échange entre le tandem Gervinho-Hazard. L’international ivoirien est mis sur orbite par le numéro 26 et voit sa frappe repoussée par Ospina (12è). Les protégés de Rudi Garcia ont le monopole du cuir dans cette première période, il reste maintenant à régler la mire dans la zone de vérité pour tenter de faire sauter la muraille des Aiglons. Malgré les bonnes intentions lilloises, les opportunités offensives se font rares et ni Debuchy, d’une frappe à ras de terre (18è), ni Cabaye, sur coup franc (29è), ne parviennent à attraper la cible.
 

Un penalty de Faé refroidit les ardeurs du Stadium

Au contraire, ce sont les Niçois qui vont se montrer opportunistes, obtenant un pénalty pour une faute de Rami sur Mouloungui. Faé se charge de transformer la sentence, en prenant à revers Landreau (0-1, 34è). Les Nordistes encaissent ce coup au moral sans broncher et repartent à l’assaut des buts de Nice pour essayer d’inverser cette tendance défavorable. Ce sont pourtant les hommes d’Eric Roy qui sont tout proche de doubler la mise sur une contre-attaque. Heureusement, Landreau est à la parade pour détourner un missile de Mouloungui (41è). On reste là pour ce premier acte et après une minute de bonus, l’arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires pour la pause. La révolte lilloise va-t-elle balayer la pelouse du Stadium durant cette seconde période ? Ça commence par une tentative hors cadre de Cabaye (47è) mais il est toujours aussi délicat de mettre à mal le bloc niçois.
 

Hazard remet les deux équipes à égalité

Rudi Garcia décide alors de lancer Sow sur la pelouse à la place de Mavuba (56è), Debuchy récupérant au passage le brassard de capitaine. Le LOSC passe ainsi en 4-2-3-1 et va tenter le tout pour le tout pour revenir au score. Les occasions s’enchaînent : un coup franc de Rami, contré par le mur, partait bien (58è). Sur le corner qui suit, tiré par Hazard, le numéro 23 est tout proche de faire mouche dans les airs (59è). C’est ensuite Frau qui s’essaye, sans plus de réussite (61è). Le numéro 17 est ensuite à deux doigts de décrocher la timbale, il transperce la défense azuréenne, avant de venir buter sur Ospina. Dans la continuité, Gervinho s’arrache dans la surface de réparation, avant d’adresser un centre en retrait parfait pour Hazard qui catapulte le cuir au fond des filets ((1-1, 67è). La persévérance lilloise a fini par payer et les Dogues se battent maintenant pour aller chercher les trois points. Emerson (76è) puis Frau (81è) prennent leur chance sans succès. Il ne manque pas grand chose à Sow pour que sa tête ne fasse mouche (85è). Malgré une dernière tête de Rami sur un corner d’Hazard (90è+2), le score en reste là et le LOSC concède le partage des points face à Nice.

Après une trêve internationale de deux semaines, les Dogues auront rendez-vous à Bollaert pour la première manche du derby face à Lens, le samedi 11 septembre (21h).