1. Retour à la "normale" dans le onze de départ.

Si contre Montpellier (3-1), le banc des remplaçants lillois était composé uniquement par des joueurs formés au LOSC (Oukidja, Souaré, Gueye, Vandam, Hazard, Dumont, Wade), celui choisi par Rudi Garcia lors de la réception du PFC Levski Sofia (1-0), jeudi soir, avait lui une consonance internationale : Debuchy, Rami, Mavuba, Cabaye, Sow, Gervinho. Au repos face aux Bulgares, ces six-là ont réintégré le onze de départ face à l’OM, Rudi Garcia alignant par ailleurs la même équipe qu’en mai dernier face à ces Olympiens, à une exception : Sow prend la place de Frau (par ailleurs blessé).

2. La boucle est bouclée.

Auteur de 13 buts en Ligue 1 la saison dernière, Yohan Cabaye a ouvert son compteur en championnat face à l’OM (1-3), ce dimanche. Le numéro 7 a exploité à bon escient un centre de Hazard, remis involontairement par Mbia, afin d’ajuster Mandanda d’une frappe du droit imparable (26è). Son dernier but au sein de l’élite remontait au 8 mai dernier lors de la 37è journée. Et c’était lors de la fantastique victoire des Dogues face… à l’OM (3-2). Il avait alors transformé avec sang-froid un pénalty (28è). En 2010-2011, Yohan avait jusque-là fait trembler les filets - sur pénalty - en UEFA Europa League, lors du tour de barrages retour face au FC Vaslui (2-0).
 

3. À chacun sa mi-temps.

Absent des terrains durant de longues semaines en raison d’une blessure à la cheville, Franck Béria avait effectué son retour à la compétition face au PFC Levski Sofia (1-0). Contre l’OM, il a poursuivi sa remise à niveau, réalisant une première période de haute voltige. Le numéro 18 nordiste remporta ainsi de nombreux duels face à son adversaire direct, Loic Rémy : un retour héroïque sur l’attaquant marseillais pour marquer son territoire (19è), puis d’autres interventions décisives (22è, 24è, 48è). Hélas, le numéro 11 marseillais prit sa revanche en seconde période en signant un doublé (52è, 81è).


4. Après le grand Lloris, le show Mandanda.

Des attaques à la pelle… mais un réalisme qui choisit le camp de l’OM. En première période, le LOSC a imposé sa griffe sur les débats, se procurant une multitude d’occasions. La preuve ? Une frappe de Cabaye repoussée miraculeusement en deux temps par le portier de l’OM (2è), un duel perdu par Gervinho face au gardien des Bleus (13è), un coup franc de Cabaye (22è), une tête de Hazard (41è) ou un missile de Rami (45è+1). Et toujours la même issue, Mandanda est à la parade. Heureusement, Cabaye (26è) trouvait tout de même la clé pour donner un avantage mérité aux siens à la pause.


5. Le petit Gueye deviendra grand.

Le jeune milieu de terrain sénégalais, Idrissa Gueye (21 ans), montre de plus en plus le bout de son nez avec les pros. Titularisé à deux reprises par Rudi Garcia en UEFA Europa League contre KAA Gent (1-1) et le PFC Levski Sofia (1-0), il a vécu face à l’OM son baptême du feu au sein de l’élite, en suppléant Yohan Cabaye (84è) sur la pelouse du Stadium. Emil Lyng (4 matchs de L1) a quand à lui effectué sa première apparition de la saison en championnat, en remplaçant Hazard (84è).

Passée la déception de ce revers à domicile contre l’OM (1-3), le LOSC a déjà le regard tourné vers sa prochaine échéance : la réception du SM Caen, mercredi soir (coup d’envoi à 18h45), dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue.