Léo, 12 ans, est atteint de myopathie de Duchenne. Fervent supporter du LOSC, il rêvait par-dessus tout de vivre un match de son équipe favorite de l’intérieur. Si nous employons l’imparfait pour qualifier son rêve, c’est parce que Léo l’a réalisé, dimanche dernier. Invité avec son papa à vivre LOSC-Stade de Reims, il a plongé dans les coulisses de la rencontre. Les yeux brillants, la tête pleine de souvenirs.

14h45 : Léo et son papa arrivent au Stade Pierre Mauroy. Première étape, le vestiaire (encore calme) des Dogues. Les maillots et autres équipements sont installés, tout est prêt avant l’arrivée des joueurs. Un accès privilégié pour notre jeune supporter.

181212Leo4.png
15h15 : Ça bouge sur le parvis. Le bus du LOSC vient d’arriver et nos joueurs sont accueillis par l’ovation de quelques centaines de supporters. Léo s’installe aux premières loges et peut même rencontrer brièvement nos Dogues histoire de leur glisser un petit mot avant le match.
 

181212Leo2.png

181212Leo5.png
16h10 : C’est l’heure de l’échauffement. Léo et son papa ont pris place au bord de la pelouse, sous les projecteurs, au plus près du jeu, du ballon, de l’action.

181212Leo8.png
 
17h : Le coup d’envoi est donné. Depuis le Carré Or, Léo s’offre une vue imprenable sur le match, à quelques mètres du banc lillois. Il peut observer les consignes de Christophe Galtier à ses joueurs, sentir l’atmosphère, l’ambiance.

19h15 : En zone mixte, ça s’agite. Les journalistes interviewent les joueurs à la sortie du vestiaire. Léo s’est faufilé à proximité et observe le balai médiatique avec attention, tandis que le rideau tombe sur cette soirée forcément inoubliable pour ce jeune supporter lillois dont le sourire ne s’est jamais décroché du visage tout au long de ce « match de rêve ». À bientôt, Léo ;-)

181212Leo1.png

181212Leo3.png
 
Grâce au Téléthon, la vie des malades a changé​ ! Nous étions dans un monde où les maladies rares, faute de connaissance, n’existaient pas. Aujourd’hui, les résultats sont là et les premières grandes victoires sont remportées contre des maladies du muscle, du sang, du foie. Vaincre la maladie devient possible et le Téléthon 2018 en a une fois de plus fait la démonstration. 
 

Moi aussi, je soutiens l’AFM-Téléthon, je fais un don

donner_1392.jpg