"Il faut continuer à y croire, gommer les petites erreurs, notamment individuelles car elles nous coûtent beaucoup de points. Si on espère que de la chance, ça ne passera pas. Il faut toujours y croire ! On a les moyens de se sauver." Voilà le sentiment de Christophe Galtier en conférence de presse avant ce match crucial dans la lutte pour le maintien face aux Guingampais. Crucial car il ne reste que six journées de championnat et que le dénouement approche. Crucial car les Dogues veulent mettre fin à leur mauvaise série du moment (3 nuls, 6 défaites). Crucial car ils aspirent à gagner à la maison pour leur retrouvailles avec leurs supporters. Privé de Mendes, suspendu, le coach losciste titularise Bissouma dans l’entrejeu, tandis que le trio Araujo-Mothiba-Pépé devra faire sauter le verrou breton. Alors ce soir, plus que jamais, nous, Lillois, on y croit ! #EnRougePourLeMaintien
 

Des Lillois appliqués face à des Guingampais regroupés

 
Le début de partie est cadenassé, car forcément les Guingampais veulent empêcher les Nordistes de développer leur jeu. Mais les joueurs de Christophe Galtier sont appliqués, ils tentent de faire tourner le cuir pour amorcer leurs offensives par les couloirs. Pépé perce ainsi côté droit, si son centre ne trouve pas preneur, Araujo s’arrache pour sauver la touche. Il rentre à son tour dans la surface, il manque quelques centimètres à Pépé pour reprendre son centre devant le but (9’). Dans la foulée, les Dogues repartent de l’avant, Malcuit est dans le rôle du centreur, Mothiba ne peut conclure (12’). Les Lillois ne se désarment pas face à la résistance adverse. Benzia est à la manœuvre au coup franc, la tête de Ié n’attrape pas le cadre (21’). Ce même Benzia s’essaye de nouveau, le ballon arrive directement dans les gants de Johnsson (27’).

180414LOSCEAG02.jpg
 

Une fin de match vraiment cruel !

 
Les Loscistes poussent à l’entrée du dernier quart d’heure, un centre de Pépé est boxé devant la mêlée par le portier de l’EAG (33’). Malcuit voit ensuite sa frappe à ras de de terre captée (35’). Juste avant la pause, Koffi s’interpose sur un coup franc de Grenier (45’). Au retour des vestiaires, le portier lillois est à la parade devant Briand (52’). Mais les Nordistes se remettent dans le sens de la marche, Benzia glisse à Araujo qui ne parvient pas à redresser le cuir (52’). La suivante est la bonne : Benzia place Pépé sur orbite qui crochète et expédie le ballon au fond des filets (1-0, 55’). Puis Pépé place le ballon par-dessus pour Araujo qui marque à son tour (2-0, 57’). Quel scénario en l’espace de deux minutes ! La suite ? Les partenaires de Yassine Benzia pensent avoir fait le plus dur… Mais Guingamp réduit le score par un but malencontreux d’Alonso contre son camp (2-1, 90’+1). Pire, Briand égalise et remet les deux équipes à égalité dans le temps additionnel. Quand ça ne veut pas… Le LOSC concède donc le partage des points sur le fil face aux Bretons…

180414LOSCEAG03.jpg


La feuille de match : logoLOSC_3.png LOSC-EA Guingamp Logo EAG.png  2-2 (0-0)

Samedi 14 avril 2018, coup d’envoi à 20h
Stade Pierre Mauroy – 33 461 spectateurs
Arbitre : M. Bastien
Buts : Pépé (55’), Araujo ( 57’) pour le LOSC, Alonso (90'+1), Briand (90'+3) pour EAG
Avertissements : Malcuit (23’), Ié (45’) pour le LOSC, Coco (24’) pour Guingamp
LOSC : Koffi – Malcuit, Dabila (Alonso, 51’), Ié, Mendyl – Thiago Maia, Bissouma, Benzia – Pépé (Ponce, 75'), Mothiba, Araujo (Soumaré, 83').
Entraîneur : Christophe Galtier
EAG : Johnsson – Ikoko, Kerbrat, Sorbon, Rebocho – Didot (Ngbakoto, 66’), Blas – Coco (Thuram, 56’), Grenier, Bénezet (Phiri, 76') – Briand (cap).
Entraîneur : Antoine Kombouaré