On savait le mois de février extrêmement corsé pour les Dogues. Mais force est de constater qu’entre la défaite concédée la tête haute contre le PSG, puis le nul arraché avec le cœur à Nantes, les Lillois ont fait preuve d’une grosse force mentale. Encourageant, au moment d’aborder la troisième grosse échéance du mois face à Lyon. Deux semaines après avoir battu son record d’affluence (49 082 spectateurs) contre les Parisiens, le Stade Pierre Mauroy affiche d’ailleurs à nouveau une jauge des grands soirs (39 523 spectateurs). Côté terrain, les hommes de Christophe Galtier mettent en premier le pied sur le ballon. Le coup-franc direct et enroulé de Pépé frôle la lucarne de Lopes (8’).

180218ELG.jpg
 

Les Dogues dominent l’entame, mais…

Le LOSC est clairement dominateur en cette entame de match. El Ghazi (18’), puis Pépé (20’) donnent même le tournis à la défense lyonnaise. Mais (car il y a un mais), c’est l’OL qui cadre la première frappe… Et même qu’elle file au fond. Suite à un tir de Depay côté gauche, Maignan repousse dans les pieds de Traoré qui n’a plus qu’à la pousser dans les filets (0-1, 21’). Et parce qu’un coup dur n’arrive pas seul, El Ghazi, très intéressant jusqu’alors, sort en boitillant. Il est remplacé par Araujo (30’). L’attaquant brésilien prend sa chance des 20 mètres. Au-dessus (37’). Et puis il y a cette incursion de Tousart côté et ce centre en retrait pour Traoré…qui double la mise d’un tir en pivot (0-2, 44’).

180218Amadou.jpg
 

Pépé rallume la flamme !

Au retour des vestiaires, les Nordistes poussent, pressent, tentent. On croit même à la réduction du score quand sur ce centre de Ballo-Touré, Mothiba se jette à corps perdu pour dévier le ballon. Trop court (49’). Pépé (55’), puis Soumaoro (59’) n’ont pas plus de réussite au cœur d’un deuxième acte à sens unique. Hyperactif dans son couloir gauche, Araujo centre à son tour pour Pépé, dont la reprise au point de penalty fait mouche (1-2, 66’). Tout est encore possible ! La réplique lyonnaise ? Poteau de Diaz (69’) Ça chauffe !
 

Araujo remet les Dogues au chaud !

Dans ce contexte, vous imaginez bien que les Dogues tentent de mettre le feu dans cette fin de match. Araujo (71’, 80’), Alonso (81’), puis… Araujo, encore lui. Au sortir d’un corner, le numéro 11 lillois prend sa chance à 25 mètres. Sa lourde frappe se loge le long du poteau de Lopes (2-2, 82’). C'est mérité pour des Dogues accrocheurs. Le frisson ? On l’a jusqu’au bout et ce nouveau poteau lyonnais signé Diaz sur un contre (88’). Ou encore sur cette tentative lobée d’Araujo (90’+2). Mais on n’ira pas plus loin. Le LOSC revient du diable vauvert et arrache le nul contre un prétendant à l’Europe. On ne lâche rien !
 

 

 

Feuille de match

26e journée de Ligue 1 Conforama

LOSC_27.png LOSC - OLYMPIQUE LYONNAIS Olympique_lyonnais_(logo).svg__2.png  2-2 (0-2)

Dimanche 18 février 2018, 17h
Stade Pierre Mauroy (toit fermé) - 39 523 spectateurs

Arbitre : M. Millot
Buts : Traoré (21’, 44’) pour l’OL ; Pépé (66’), Araujo (82’) pour le LOSC
Avertissements : Rafael (28’), Diakhaby (60’), Fékir (87’), Aouar (90'+1) pour l’OL

LOSC : Maignan – Ié, Soumaoro (Ponce, 79’), Alonso, Ballo-Touré – Maia (Soumaré, 73’), Amadou (cap.), Mendes – Pépé, Mothiba, El Ghazi (Araujo, 30’)
Entraîneur : Christophe Galtier
 
OL : Lopes (cap.) – Rafael (Mendy, 73’), Diakhaby, Morel, Marçal – Tousart – Traoré, Ferri (Aouar, 79’), Ndombele (Fekir, 85’), Depay – Mariano
Entraîneur : Bruno Genesio