À raison, cette date est cochée par les supporters à chaque début de saison. On y est, le jour de LOSC – OM est (déjà) arrivé – et on l’espère – avec un résultat à la clé. Première des neuf dernières journées à disputer, ce duel entre Lillois et Marseillais sonne pour chacun comme un rendez-vous à ne pas manquer. Si les premiers tentent de s’éloigner de la zone rouge, les seconds s’accrochent à une place européenne. Et à ce jeu, ce sont les Lillois qui frappent les premiers. De Préville - sur son contrôle - élimine Fanni et voit sa frappe frôler le poteau de Pelé (14’). 
 

Face aux Marseillais, les Dogues apportent le danger

Les débats s’équilibrent, le rythme de jeu se ralentit. Dans ces moments-là, un seul leitmotiv : ne pas se laisser endormir. À juste titre puisque Cabella - dans la surface - prend sa chance bien qu’Enyeama veille au grain (34’). Bien en place et appliqués, les Dogues ne faiblissent pas. Tandis que la tête de Soumaoro sur corner n’est pas cadrée (37’), les Lillois poussent et enflamment un Stade Pierre Mauroy qui hausse sa voix au moment où le centre de De Préville oblige Pelé à un arrêt réflexe (42’). Déjà 45 minutes de passées, il n'en faut pas plus pour que M. Lesage envoie les 22 acteurs vers les vestiaires.
panoramic_oscom17032017_001.jpg
 

Les Lillois ne lâchent pas 

Au retour de la pause, la vitesse monte d’un cran, la pression également. Thauvin d’abord prend sa chance (49’), Les Lillois - ensuite - se rebiffent et Benzia voit sa frappe contrée de justesse (53’), avant que Cabella ne pousse Enyeama à la parade (53’). Ouf ! À peine le temps de souffler, tout le Stade Pierre Mauroy croit au but lillois sur un missile de Lopes (55’) ... Ça ne passe vraiment pas loin. Tout juste entré, El Ghazi a les jambes et croit être décisif sur son centre pour Benzia (72’). Le verrou marseillais est tout prêt de sauter quand Eder est tout prêt de reprendre un centre de Corchia (77'). La fin de match se veut haletante, à tel point que chacun retient son souffle lorsque Rolando est à deux doigts d’envoyer le ballon au fond des filets (79’). Vient alors le moment où Eder voit la barre transversale renvoyer sa tête puissante, bien aidée par Pelé (85'). La fin est proche, le temps additionnel ne changera rien, les Dogues repartent avec un point !
 

Sérieux et combatifs, les Dogues ont montré un visage ô combien positif. Nul doute que ce match nul face à l'OM sera bénéfique pour la fin de saison lilloise et ses objectifs de maintien dans l'élite. Place maintenant à la trêve internationale, mais le football ne s'arrête pas au LOSC. Les Dogues affronteront le Red Star FC le 24 mars (15h) pour une rencontre amicale. Réservez vos places sur la billetterie en ligne.

001_99.jpg


Feuille de match
30e journée de Ligue 1

logo_L1_LOSC_0.png LOSC – Olympique de Marseille logo_L1_OM.png : 0–0 (0-0)

Vendredi 17 mars 2017 (20h45)

Stade Pierre Mauroy, temps sec. Toit fermé. 40 485 spectateurs.

Arbitre : M. Lesage
 

But : -

Avertissements :  Xeka (49') pour le LOSC. Bédimo (26'), Sanson (68'), Payet (87') et Sakai (93') pour l'OM.


LOSC : Enyeama – Corchia, Soumaoro, Alonso, Béria (c) - Xeka, Amadou - Lopes (El Ghazi 63'), Benzia (Kishna 78'), De Préville (Bissouma 86') - Eder

Entraîneur : Franck Passi
 

OM : Pelé - Bédimo, Rolando (c), Fanni, Sakai - Sertic, Lopes (Anguissa 57') - Payet, Sanson (Doria 82'), Thauvin - Cabella (Njie 60')

Entraîneur : Rudi Garcia