Il ne faut pas se voiler la face : le début de saison des Lillois n’est pas à la hauteur des espérances initiales. Mais voilà, si le LOSC ne compte aujourd’hui que quatre points, il ne faut pas non plus oublier que le championnat est un long marathon de trente-huit journées. D’ailleurs, en 2009-2010, le club affichait le même bilan après cinq journées, ce qui ne l’avait pas empêché de terminer quatrième. Alors ce mardi, les Dogues sont déterminés à relever la tête après la claque reçue contre Monaco (1-4) et le revers frustrant ramené de Lorient (1-0). Car au-delà du contenu, les Nordistes auraient mérité de ramener le point du match nul. En face, le TFC surfe lui sur sa fin de saison dernière et a bien lancé son exercice 2016-2017 (2 victoires, 2 nuls et 1 défaite). Il faut donc s’attendre à une rude bataille sur la pelouse du Stade Pierre Mauroy. Côté compo, Frédéric Antonetti a choisi de procéder à plusieurs changements, avec notamment la première en Ligue 1 pour Bissouma. La pointe de l’attaque revient à De Préville, tandis qu’Eder débute sur le banc. Voilà, le décor planté, place au jeu

Basa répond à l’ouverture du score de Toivonen

Dès l’entame, les partenaires de Mavuba se portent vers l’avant pour poser leur empreinte sur les débats. Sur coup franc, Bauthéac est à la baguette, De Préville à la conclusion, sans succès (1’). Puis pour son baptême du feu, Bissouma se montre d’entrée avec le premier tir de la partie, il n’attrape pas le cadre (4’). La suite ? Un contre des Toulousains avec une tentative de Durmaz qui connait une issue identique (9’). L’action suivante est pour le TFC avec un nouveau contre mené par Toivonen qui s’avance, fixe et marque d’une frappe imparable (0-1, 12’). Décidément, quand ça ne veut pas… Cette ouverture du score glace forcément les Dogues qui essayent de réagir face à un adversaire qui durcit le jeu (3 avertissements récoltés en l’espace de 5 minutes). Mais les Dogues font face à l’adversité et sur un centre de Palmieri, Sankharé place sa tête, Lafont repousse (34’). Dans la foulée, sur un coup franc botté par De Préville, Basa s’élève dans les airs, son coup de tête victorieux ne laisse aucune chance au portier du TFC (1-1, 36’). Le banc lillois exulte, les supporters respirent mieux…

160920TFC02.jpg

Le LOSC pousse… Toivonen pour le doublé

Cette égalisation lilloise intervient au meilleur des moments dans cette ultime ligne droite de ce premier acte. Ça se termine par un essai de Corchia qui s’arrache et arme, Lafont s’interpose (42’). Au retour des vestiaires, les Loscistes veulent forcer leur destin, ils donnent le tempo avec un centre de Palmieri et une reprise de De Préville, Lafont est à la parade (48’). L’occasion suivante est pour Bauthéac, c’est hors cadre (52’), idem pour Lopes après un relai avec De Préville (62’). Les Nordistes combinent et poussent pour aller inscrire ce second but libérateur. Les minutes défilent pourtant dans cette deuxième période, Sliti effectue sa première apparition parmi l’élite (64’). Il signe un premier coup franc qui ne trouve pas preneur (76’). Mais le scénario d’un match est parfois cruel et sur un nouveau contre et un relai avec Diop, Toivonen crucifie les Dogues contre le cours du jeu et s’offre par la même occasion un doublé (1-2, 79’). La réaction lilloise ? Elle est signée Eder d’une frappe (81’), puis d’une tête de Soumaoro (82’), sans réussite. Un coup franc de Lopes termine dans les bras de Lafont (88’). On en reste là, les Dogues concèdent une troisième défaire de suite… Prochain rendez-vous : ASSE-LOSC, dimanche à 15h.
 

Feuille de match : LOSC-Toulouse FC 1-2 (1-1)

Mardi 20 septembre 2016, coup d’envoi à 19h
Stade Pierre Mauroy   
Arbitre : M. Miguelgorry
Buts : Basa (36’) pour le LOSC, Toivonen (9’, 79’) pour le TFC
Avertissements : Bauthéac (45’+2), Bissouma (69’) pour le LOSC, Sylla (15’), Yago (20’), Toivonen (21’), Diop (38’), Moubandjé (66’) pour le TFC
LOSC : Enyeama – Corchia, Basa, Soumaoro, Palmieri – Bissouma, Mavuba (cap) (Mendes, 81’),  Sankharé –  Lopes, De Préville (Eder, 64’), Bauthéac (Sliti, 64’).
Entraîneur : Frédéric Antonetti
TFC : Lafont – Yago (cap), Diop, Jullien, Moubandjé – Durmaz (Cafaro, 61’), Bodiger, Blin, Sylla (Michelin, 61’) – Edouard (Pi, 90’), Toivonen.
Entraîneur : Pascal Dupraz  

160920TFC04.jpg