Dans la pure tradition argentine

C’est dans la province de Santa Fe, en Argentine, que Mauro réalise son apprentissage. Le haut niveau, il le côtoie dès 2000 au CA Rosario Central (Primera División), le club de sa ville natale. Deux saisons plus tard (15 matchs), le défenseur de formation (1m82, 78kg) - qui peut évoluer aussi bien dans l’axe que sur un côté - traverse l’Atlantique et rejoint le FC Nantes à l’hiver 2002. Son acclimatation à la vie française est évidente puisqu’il officiera chez les Canaris durant plus de cinq saisons (110 matchs de L1, 3 buts), devenant même capitaine nantais en 2006 aux côtés d’un certain Mickaël Landreau. D’abord prêté au FC Toulouse à l’été 2007, il s’engage définitivement avec le club de la ville rose jusqu’en 2011 (99 matchs de L1, 7 buts). Puis, Mauro Cetto choisit de relever un nouveau défi l’été dernier en rejoignant l’US Palerme (7 matchs de Serie A cette saison). À 29 ans, le défenseur argentin dispose d’une expérience incontestable : doté d’une mentalité exemplaire, incisif dans les duels, capable de verrouiller comme de relancer son équipe, il  sait également se montrer décisif offensivement, notamment grâce à son jeu de tête redoutable.

Par la présence de Mauro Cetto, le LOSC étoffe son effectif et plus particulièrement son secteur défensif, avec un élément aux qualités avérées.