Nicolas Pépé (attaquant du LOSC)
 


 

Gagner pour se relancer

« Tous les matchs ont leur histoire, celui de Caen n’a pas échappé à la règle. Maintenant, ce n’est pas parce qu’on a perdu qu’il y a un problème, on ne peut pas dire ça. On travaille, on s’adapte à de nouvelles méthodes. Nous avions réalisé une très belle prestation en ouverture contre Nantes (3-0), alors forcément, nos deux revers à Strasbourg (3-0) et contre Caen (0-2) ne nous ont pas fait plaisir. Il faut maintenant se relever et remporter notre prochain match ce week-end à Angers. »
 

Une grande confiance en ce groupe

« Notre revers contre Caen n’est pas dû à un problème tactique, c’est plutôt dans l’engagement que nous avons été battus sur cette rencontre. On doit s’améliorer dans ce domaine, mais aussi renouer avec la victoire, même si on sait que ça sera compliqué contre cette équipe d’Angers. Nous ne sommes pas inquiets pour autant. Notre groupe est jeune, on a confiance en nous et on sait que la mayonnaise va prendre. Nous sommes très sereins là-dessus. »

170824CONF02.jpg
 

Un retour en terrain (très) bien connu

« Forcément, ce déplacement à Angers sera particulier pour moi. Ce n‘est pas un match comme les autres. Je l’ai coché tout de suite le jour où le calendrier a été dévoilé. J’ai été formé là-bas, je connais de nombreuses personnes au club, c’est certain. Mais je me concentre uniquement sur le fait de le remporter. »
 

Objectif Angers et rien d’autre !

« J’ai beaucoup appris tout au long de ma formation, au contact des éducateurs ou d’excellents coachs. J’en profite pour les remercier encore une fois aujourd’hui. Oui, parfois on se levait à cinq heures du matin, ça fait partie de l’apprentissage (il sourit). Maintenant, je le répète,  je me focalise uniquement sur le match de ce week-end, pas sur ce qu’il y autour. »
 

Dans l’axe ou sur un côté, peu importe

« Mon positionnement dans l’axe contre Caen ? Non, cela ne m’a pas gêné car je l’ai déjà dit : même si d’un point de vue personnel, je préfère évoluer sur un côté, je peux aussi jouer dans l’axe sans aucun souci. Après le coach fait ses choix, moi je suis là pour bosser et être opérationnel, peu importe où je me situe. »

170824CONF03.jpg
 

Un groupe jeune qui va se relever

« Dans notre groupe, il y a beaucoup de jeunes joueurs, on va se forger tous ensemble pour cette Ligue 1. Et vous verrez, au fil des matchs, des leaders vont sortir du lot naturellement. En ce moment, on manque parfois de profondeur. Contre Caen, j’ai essayé de faire beaucoup d’appels dans ce sens, sans réussite. On digère la préparation et on va monter en puissance au fur et à mesure. »
 

Plusieurs systèmes pour gêner l’adversaire

« Est-ce que notre jeu est prévisible ? Non, on s’adapte à l’adversaire et le coach peut nous faire jouer dans plusieurs systèmes pour justement essayer de contrarier l’équipe adverse. Pour le moment, on est peut-être prévisible, enfin, c’est ce que vous dîtes, mais ça va changer. Techniquement, il ne faut pas être parfait, ce n’est pas le plus important. Il faut être en  mesure de répondre présent physiquement et on a vu que cela n’a pas été le cas contre Caen. »