Ouleye, bonjour et félicitation. Comment as-appris ta sélection ?
Je ne m’y attendais vraiment pas. Je sortais de chez moi pour me rendre à l’entraînement. J’ai reçu un mail de la fédération. Au départ, je pensais que c’était pour l’équipe de France B. Car dimanche, Jeff (Jean-François Niemezcki), le sélectionneur de la B, était présent au Stadium sur notre match. Je regarde une première fois, puis une seconde et là, je vois qu’il y a Renard, Henry, Bouhaddi… C’est seulement là que j’ai réalisé ce qui m’arrivait (rires).
 
Quelle a été ta première réaction ?
J’ai tout de suite appelé ma famille, mes parents, mon frère… mais aussi Hawa Cissoko qui est une amie à moi et qui fait également partie de la liste. Nous étions ensemble au PSG et nous sommes passées par des périodes compliquées quand on ne jouait pas la saison passée. Là forcément, on était comme des folles (elle se marre).

170906SARR02.jpg
 
Et qu’as-tu ressenti ?
Franchement, c’était un de mes objectifs personnels, mais je n’imaginais pas que ça viendrait aussi tôt. C’est un honneur et une fierté d’être appelée en A. Mais j’ai conscience que le plus dur reste à venir. Il va falloir bosser encore plus pour pouvoir y rester le plus longtemps possible. Car lors du dernier rassemblement en B, je n’avais pas été convoquée, certainement par rapport à mon temps de jeu.
 
Tu as donc bien fait de rejoindre un club comme le LOSC, tu confirmes ?
En venant ici, je voulais me donner à fond, avoir du temps de jeu, aider l’équipe à réaliser un bon championnat. Et dans un coin de ma tête, il y avait l’Équipe de France, mais de façon très lointaine. C’est-à-dire aller en B puis plus tard viser les A. C’est donc une belle étape de ma carrière, j’en suis très honorée. Je vais tout faire pour me montrer à la hauteur et représenter au mieux le LOSC.

170906SARR03.jpg
 
Dimanche, après ton triplé, tu me confiais que le LOSC te portait chance…
Oui, j’ai vraiment l’impression que ce club me porte chance. Depuis que je suis là, je n’ai que des bonnes nouvelles. C’est vraiment énorme. J’ai travaillé dur pendant des années et j’ai le sentiment que mon travail commence à payer. Je vais continuer ainsi.
 
Tu es aussi la première joueuse du LOSC à être appelée en A.
C’est aussi une très belle fierté. Dimanche, j’étais la première buteuse lilloise en D1 et la première à réussir un triplé. J’en étais déjà très contente. Là, c’est la cerise sur le gâteau d’être la première joueuse du LOSC à aller chez les Bleues. Je suis encore plus fière de représenter le LOSC. Hier soir, à l’entraînement, les joueuses m’ont félicité chaleureusement, je les remercie car si je suis là, c’est également grâce à elles.

170906SARR04.jpg
 
Comment imagines-tu ce rassemblement ?
Je suis pressée d’être, avec deux bons matchs à jouer contre l’Espagne et le Chili. Mais je vais d’abord me concentrer sur le prochain déplacement du LOSC à Soyaux.

Merci Ouleye et encore bravo pour cette sélection.
 

La bio d’Ouleye Sarr

 
Une ascension fulgurante
Née le 8 octobre 1995 à Cambrai, Ouleymata débute le football à l’âge de 8 ans du côté d’Evreux, d’abord à l’ESJM (2005-2007) où elle vient s’entraîner avec son frère, puis à l’AM Laiq Madeleine (2007-2011) et enfin à l’EFC 27 (2011-2013) où elle intègre la section féminine. La suite ? Cette attaquante originaire de Cambrai connait une ascension fulgurante puisqu’en 2013, elle rejoint le Paris Saint-Germain. Si elle évolue au départ avec les U19, elle frappe rapidement à la porte de l’équipe première. Et pour son premier match en D1 à Muret (0-9, le 15/12/13), elle remplace Marie-Laure Delie (69’) et trouve le chemin des filets pour son baptême du feu (90’+1).

170906SARR05.jpg
 
Une (jolie) expérience de la D1
En 2014, elle intègre l’équipe de France U19 (6 sélections), puis U20 (8 sélections) où elle participe à la Coupe du Monde U20 au Canada (la France termine troisième). En 2014-2015, elle poursuit sur sa lancée et rentre même en fin de partie lors de la finale de la Champions League contre Francfort (défaite 2-1). En quatre saisons au PSG, elle comptabilise 57 matchs (37 en D1),  toutes compétitions confondues, pour 19 buts (dont 4 en Champions League). Celle qui va désormais débouler sur le front de l’attaque lilloise compte également 8 capes (4 buts) en Équipe de France B. Pour sa première sélection, elle s’est d’ailleurs distinguée en marquant un doublé contre la Pologne (1-5, le 02/03/16).

170906SARR06.jpg