Dobre doshli v Bulgariya !

* Partis de Lesquin tôt dans la matinée sous une épaisse grisaille, les Lillois ont pris la direction de Sofia. Après 2h45 de vol, la délégation nordiste a donc atteint la capitale bulgare, en atterrissant au cœur de la chaîne montagneuse des Balkans.
*Bienvenue en Bulgarie !

Boutades & Co.

Pas de doute, nos Dogues semblent particulièrement taquins en attendant leurs bagages à l’aéroport international de Sofia. D’un côté, un groupe charrie gentiment leur ancien collègue Michel Bastos en consultant le journal sportif du jour et de l’autre, ça rigole au moment d’ouvrir le passeport d’un des joueurs… Bref, que ce soit sur mobile ou sur papier, ça chambre de tout les côtés !

De l’automne à l’hiver.

Dès la tombée de la nuit, changement de décor… et de température ! Les Dogues découvrent le stade Georgi Asparoukhov dans la froideur bulgare. Excusés par leur présence en conférence de presse, Rudi Garcia, Ludovic Obraniak et Rio Mavuba rejoignent le reste du groupe. Top départ de l’entraînement !

Un petit tour...

Histoire de se mettre dans les conditions du réel, les Lillois effectuent le traditionnel footing de mise en jambes sur la pelouse qu’ils emprunteront lors du match. Le gazon semble de bonne qualité, même si l’affrontement du lendemain devrait laisser des traces.

Dans les temps.

Comme l’UEFA l’autorise, quelques clichés sont pris pendant la vingtaine de minutes réglementaires durant laquelle les médias peuvent suivre les premiers pas de l’équipe. Les Nordistes continuent pour autant d’évoluer dans la joie et la bonne humeur. Pour la vérité du terrain, rendez-vous demain, dans la surchauffée enceinte bulgare avec comme enjeu pour le LOSC, consolider la deuxième place du classement pour atteindre les seizièmes de finale de l’UEFA Europa League.

Jeudi soir après le match, ne manquez pas le compte rendu et les réactions de PFC Levski Sofia-LOSC sur LOSC.fr !