En général, dans le bureau d’un proviseur de lycée, vous verrez des emplois du temps au mur, quelques livres et des copies sur la table. Dans celui d’Anne-Sophie, qui chapeaute l’équipe pédagogique au centre de formation lillois, vous y trouverez aussi des photos d’Eden Hazard, d’Idrissa Gueye et de Divock Origi, quelques-uns de ses anciens illustres élèves. Dans l’aile dédiée au centre de formation du Domaine, Anne-Sophie joue les chefs d’orchestre d’une équipe composée d’une trentaine de professeurs. Les conditions d’apprentissage sont optimales pour les 49 élèves footballeurs évoluant en U17, U19 et National 2. “Les joueurs ont des professeurs spécialement choisis pour eux, notre manière d’interagir est plus souple qu’ailleurs et tout est basé sur l’échange et la confiance. Nous sommes avant tout une grande famille.” L’actuel défenseur des Dogues, Adama Soumaoro, qui a obtenu son diplôme d’État d’éducateur sportif en 2010 et qui continue de rendre visite à Anne-Sophie, peut en témoigner. Si l’objectif premier est d’en faire des footballeurs professionnels, ils le savent, tous ne finiront pas champions de France puis numéro 10 de Chelsea sous les ordres de José Mourinho : “Eden n’était pas un gamin comme les autres, que ce soit sur mais aussi en dehors du terrain.
 

EDEN HAZARD INGÉNIEUR ? ANNE-SO SERAIT TOUT AUSSI FIÈRE !

Sur la cinquantaine d’élèves, seuls quelques-uns vivront correctement de leur passion. “Ils sont prévenus dès le départ, on ne triche pas avec eux. C’est donc à nous de les former aussi à un autre métier et de les préparer à l’après-football.” Évidemment, cette ex-formatrice aux métiers du sport a un pincement au cœur quand le mercredi soir elle regarde à la télévision un autre ancien, Lucas Digne, disputer la Champions League où quand l’un de ses protégés fête sa première sélection en équipe nationale. Mais sa récompense, c’est aussi lorsque ses anciens élèves réussissent en dehors des terrains : “Je suis tout aussi fière, lorsque je vois que des gamins - que nous avons accompagnés – font carrière en dehors du football”. À l’image de Jorel Ngounou, attaquant passé par le centre entre 2006 et 2009 et aujourd’hui brillant ingénieur chez Capgemini. Footballeurs ou ingénieurs, le rêve de la “Dame de Luchin” est de tous les réunir un jour dans la cour du Domaine, pour une grande et belle photo de famille... L’appel est lancé.
 


Tiré de LOSC In The City #7

LITC7.png