Des buts à gogo, Eden Hazard tout en haut

Savez-vous qui est le premier buteur de l’ère Seydoux ? Si le LOSC a débuté avec lui par un résultat nul à Sochaux (0-0, 27/04/02), le club a terminé le championnat 2001-2002 la semaine suivante par une victoire contre le PSG (1-0, 04/05/02), grâce à un but de Mile Sterjovski. Le premier d’une belle histoire… et d’une longue série. Alors si 14 ans sont passés, Michel Seydoux aura pu vibrer sur 966 buts marqués par ses Dogues, toutes compétitions confondues. Et qui figure sur la plus haute marche du podium des buteurs ? Eden Hazard, bien sûr avec 50 réalisations. Derrière, on trouve Yohan Cabaye, Matt Moussilou (38), Nolan Roux (37), Gervinho et Moussa Sow (36).

161118MS02.jpg


Sept entraîneurs, un doublé en plein coeur

Durant toute cette riche période, le LOSC version Seydoux a glané 3 trophées (Intertoto Cup en 2004, Championnat-Coupe de France en 2011) tandis que 7 entraîneurs se sont succédé sur le banc lillois (Vahid Halilhodzic, Claude Puel, Rudi Garcia, René Girard, Hervé Renard, Frédéric Antonetti et Patrick Collot). Si tous ont apporté leur pierre à l’édifice, Claude Puel a posé de nouvelles fondations après la renaissance losciste sous la direction de Vahid Halilhodzic. De son côté, Rudi Garcia, l'entraîneur du fabuleux doublé  de 2011, détient encore aujourd’hui un record en Ligue 1. Avec lui, le LOSC a enchainé 7 victoires de suite (avec 3 buts d’écart ou plus) lors de la saison 2009-2010. On appelle ça de la régalade, n’est-ce pas Président ? 

161118MS03.jpg

161118MS04.jpg


Cinq stades pour des aventures formidables

Pendant ces 14 saisons, le LOSC aura disputé 721 matchs (dont 554 en championnat) pour un total (avant #LOSCASSE) de 313 victoires, 215 nuls et 192 défaites. Dans son bilan, Michel Seydoux gardera aussi la particularité inédite d’avoir reçu ses adversaires dans 5 stades différents (Grimonprez-Jooris, Stadium, Bollaert, Stade de France et Stade Pierre Mauroy). Enfin 162 joueurs ont foulé les pelouses de L1 sous son règne. Les plus fidèles soldats ? Rio Mavuba (362 matchs), Florent Balmont (323), Mathieu Debuchy (309), Franck Beria (301) et Gregory Tafforeau (289).

161118MS05.jpg

161118MS06.jpg


Depuis quatorze ans, l’histoire se joue maintenant

Homme de (grand) spectacle, Michel Seydoux a pu vibrer et se lever de nombreuses fois devant les exploits de ses protégés. Ainsi, la plus large victoire des Dogues est celle obtenue face à Istres (8-0), le 02/04/05. Parmi les rencontres les plus prolifiques, celle contre Lorient (6-3, le 05/12/10), l’année du Graal en championnat, est certainement la plus marquante. Et savez-vous quelle est la proie préférée des Dogues entre 2002 et 2016 ? Saint-Étienne (15 victoires). En résumé, celui qui a été le 16e Président du LOSC aura donc à jamais marqué l’histoire. D’ailleurs, Michel Seydoux est celui qui sera resté le plus longtemps à la tête du club (2002-2017), juste devant le premier Président lillois, Louis Henno (1944-1959).
 

161118MS07.jpg

161118MS08.jpg


Un tour d’Europe pour rester au top !

Impossible de terminer ce tour d’horizon sans parler de la scène européenne. Tout commence par un premier trophée, une Intertoto Cup remporté en 2004, face à União Desportiva de Leiria (0-0, puis 2-0 ap). La suite, rien que d’y repenser, elle fait frissonner. Car avec 92 matchs européens joués, chacun a son lot de souvenirs à se remémorer. Le plus beau de Michel Seydoux ? Certainement la victoire historique en Champions League à San Siro contre l’AC Milan (0-2, le 06/12/06), grâce à des buts de légende signés Peter Odemwingie et Kader Keita. Et quel est l’adversaire que le LOSC a le plus rencontré sur le Vieux Continent ? Valence et Manchester United (4 fois dans l’ère Seydoux). Et personne n’a oublié ce 1/8e de finale de Champions League ou bien ce but décisif de Milenko Acimovic contre MU (1-0, le 03/11/05), dans un Stade de France en ébullition.

161118MS09.jpg

161118MS10.jpg
 

Pour réserver vos places pour cette soirée historique

1_102_0.jpg