Histoire du LOSC

04:09 MIN

1998-2002

De 1998 à 2002 : Rien ne sera plus jamais comme avant...

1997-1998

Thierry Froger, élu meilleur entraîneur de L2 avec Le Mans, va faire un passage éphémère au LOSC lors de la saison 1997-1998. Cette saison-là, l’équipe échoue d’un point aux portes de la montée devant Sochaux. Le LOSC reste bloqué en L2. Reconduit dans ses fonctions malgré cet échec sur le fil, Thierry Froger ne résiste pas au départ calamiteux des Dogues en 1997-1998 avec une 17ème place après 6 journées de championnat.

1998-1999

Ancienne gloire de Nantes et du PSG, Vahid Halilhodzic est alors intronisé à la tête du LOSC pour redresser la barre d’un navire à la dérive. Rigoureux et exigeant, le Bosniaque parvient à insuffler un nouvel élan dans le Nord et Lille se hisse finalement à la 4ème place. Le club est privé d’une accession salvatrice en raison d’une moins bonne différence de but que Troyes (3e ex-aequo avec 64 points). Si la déception est énorme, le public est conquis par la combativité manifestée par les joueurs.

1999-2000

Les Dogues survolent le championnat, terminant sur la plus haute marche du podium avec seize points d’avance sur Guingamp (2e) et dix-neuf sur Toulouse (3e). Le président Bernard Lecomte et Vahid Halilhodzic, « le sauveur », sont salués par 16 000 personnes à Grimonprez-Jooris en compagnie des héros de la montée lors de la dernière journée face à Laval, le 20 mai 2000.

2000-2001

Les deux nouveaux propriétaires du club sont Luc Dayan et Francis Graille (la Mairie a cédé le club en 1999 au secteur privé).

Sportivement, les Dogues réalisent un parcours de rêve lors de la saison 2000-2001 pour leur retour au sein de l’élite. Le promu nordiste tutoie les sommets tout au long de la saison et termine 3ème du championnat, une place synonyme de tour préliminaire de Champions League.