PAR FRÉDÉRIC COUDRAIS
 
Ce samedi, dans les tribunes du terrain d’honneur du Domaine de Luchin, une légende du LOSC a assisté à la rencontre de D1 féminines entre le club nordiste et les Girondins de Bordeaux. De passage dans la région, Ignacio Prieto (aujourd’hui âgé de 75 ans) était ainsi accompagné de Patrick Deschodt, le vice-président de LOSC Association. Lillois de 1971 à 1976, celui qui a participé à la remontée en D1 en 1974 et porté la tunique losciste à 167 reprises en a profité pour nous donner de ses nouvelles à la mi-temps de ce #LOSCFCGB.

181120prieto01.jpg
 
« Je suis venu en France pour quelques jours pour rendre visite à des amis qui étaient autour de moi lors de mon aventure avec le LOSC. Je reste jusqu’en début de semaine, car je dois travailler aussi au Chili. Je ne suis pas en vacances, j’arrive de Turquie où j’ai eu la chance de croiser un grand ami, Hervé Gauthier. Voilà, je vais bien et je profite de mon séjour ici. »
 
« Je suis venu avec Patrick Deschodt, j’ai déjà visité le Domaine de Luchin, mais je suis toujours content de revenir ici. Bien sûr, c’est la première fois que j’assiste à un match de football féminin du LOSC. Je connais bien cette discipline, car j’ai travaillé au sein de la fédération chilienne de football par le passé, et notamment pendant cinq ans dans le foot féminin. La première fois que j’ai vu une rencontre, ça remonte à 1971 (sourire), juste avant d’arriver à Lille. J’avais vu l’équipe nationale du Mexique, là-bas, au stade Aztceca, devant 120 000 personnes. C’était vraiment incroyable. »

181120prieto02.jpg
 
« Mon avis sur ce LOSC-Bordeaux ? C’est intéressant, j’ai vu de bonnes choses, comme la gardienne lilloise (Elisa Launay) qui a été décisive plusieurs fois, comme l’a été Lloris avec la France contre les ¨Pays-Bas (rire). Patrick Deschodt m’a raconté l’histoire de cette section féminine du LOSC sur le chemin pour venir ici au Domaine de Luchin. J’aime toujours bien le football féminin, d’ailleurs, la Coupe du Monde se profile en France en 2019. Et le Chili est qualifié pour cette grande compétition. La gardienne du PSG, Christiane Endler, est née à Santiago de Chili et j’ai commencé à travailler avec elle lorsqu’elle avait 16 ans. Elle a débuté comme attaquante et aujourd’hui, c’est une très bonne gardienne. »