Monsieur Bielsa a saisi le Tribunal de Commerce de Lille dans le but d’obtenir la mise en redressement judiciaire du LOSC. Faisant suite à l’audience de plaidoirie qui a eu lieu le 19 Février 2018, le Tribunal de Commerce de Lille Métropole a rendu sa décision cet après-midi et a rejeté la demande de l’ex-entraîneur lillois, par ailleurs condamné à verser 300 000 € de dommages et intérêts au LOSC.
  
Thomas DESCHRYVER, avocat du LOSC : « Les difficultés financières imaginées par Monsieur Bielsa pour solliciter la cessation des paiements du LOSC étaient totalement infondées. Le Tribunal de Commerce de Lille a rejeté l’intégralité des demandes de Monsieur Bielsa, ce qui constitue une nouvelle victoire pour le club qui a toujours rappelé qu’il présenterait les garanties nécessaires permettant d’assurer sa pérennité. Le Tribunal a également considéré que les demandes de Monsieur Bielsa étaient à ce point abusives qu’il a condamné celui-ci à payer au LOSC 300 000 euros à titre de dommages intérêts ».
 
Bertrand WAMBEKE, avocat du LOSC : « C’est un des épisodes du harcèlement procédural mené par Marcelo Bielsa qui tourne court. Toutes ses démarches ont échoué à ce jour. Nous rappelons qu’il a été licencié pour faute grave, aux termes d’une lettre très motivée, ce qu’il se garde bien de préciser se présentant en victime là où il est l’auteur de son propre préjudice. Nous sommes satisfaits de la décision rendue mais le combat judiciaire n’est pas terminé. Il reste maintenant à nous défendre sur le fond et nous le ferons avec la même énergie. »