Terminus, tout le monde découvre.

C’est au moyen de trois bus spécialement affrétés depuis le Domaine de Luchin que les salariés du LOSC (joueurs, staff, dirigeants, administratifs…) ont découvert le chantier pharaonique du Grand Stade Lille Métropole, ce mercredi. Sur place, c’est l’étonnement qui prédomine. On distingue pleinement l’ampleur des travaux débutés il y a à peine quelques mois sur ce site situé à cheval sur les communes de Lezennes et Villeneuve d’Ascq.

Bluffant !

Sous la houlette de Gilles Malavalon, responsable du projet chez ELISA, les joueurs reçoivent de précieuses informations quant au potentiel de l’arène. Pelouse, toiture, passage en boîte à spectacle et même dimensions écologiques : les Dogues questionnent à tout va, appuyés sur la maquette de l’ouvrage. « Je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi évolué, concède Ludovic Obraniak. Il s’agit vraiment d’enceinte de standing européen, que ce soit en termes de football, mais aussi de salle de concert ou de dispositif pour les entreprises. C’est un bel outil pour toute la métropole qui va ouvrir de larges perspectives. Pour un joueur, y jouer sera un privilège. »

Vivement juillet 2012.

« On peut l’affirmer, ce stade sera magnifique !, s’enthousiasme quant à lui Florent Balmont après avoir découvert le clip vidéo de présentation du projet. Une telle enceinte, c’est vraiment la dernière chose qu’il manquait au club pour franchir un palier. Tout joueur rêve d’évoluer dans une arène comme celle-là. Même si en football plus qu’ailleurs, on ne sait pas de quoi demain sera fait, nous avons tous envie d’y vivre l’entrée du LOSC en juillet 2012. »

Encore mieux en vrai.

La visite guidée continue : les joueurs lillois prennent place à quelques mètres de là où s’érigera la tribune nord, pile poile à hauteur de la future pelouse. D’ici, on devine déjà les crémaillères sur lesquelles les gradins vont être disposés. « C’est impressionnant, lâche Franck Béria. On a beau observer tous les schémas, croquis ou maquettes, ce n’est que lorsqu’on se trouve devant le chantier que l’on se rend vraiment compte son importance. Nous sommes pressés de le voir totalement sortir de terre. »

Au (grand) stade du concret.

« Pour l’effectif, c’est un vrai plaisir d’être là, affirme pour sa part Cap’tain Rio Mavuba, au nom de toute l’équipe. Aujourd’hui, c’est concret, nous prenons conscience de ce que ce stade va représenter dans moins de deux ans. Nous avons même pu découvrir l’endroit où se trouvera notre vestiaire ! Inutile de préciser qu’il s’agit d’un aspect très motivant pour nous, joueurs. Nous avons hâte d’y évoluer. » Fer de lance du dossier depuis de nombreuses années, Michel Seydoux, constate quant à lui avec émotion le chemin parcouru. « Il n’y a qu’à constater la motivation dans les yeux des joueurs et du staff pour estimer l’impact d’un tel projet. Je dois dire que ça fait très plaisir à voir. »



Après les joueurs et les salariés du LOSC aujourd’hui, de nombreux élus et personnalités politiques se rendront sur le site de la Borne de l’Espoir, ce lundi 27 septembre, pour la pose symbolique de la première pierre. Pour plus d'informations sur le Grand Stade Lille Métropole, rendez-vous sur www.grandstade-lillemetropole.com