Rudi Garcia (Entraîneur du LOSC)

Très motivé… et les joueurs aussi. « Le seul mot d’ordre, c’est qualification impérative. Je crois qu’il n’y a pas besoin de beaucoup développer. Je suis très motivé et mes joueurs le sont également. Le score de 0-0 après cette manche aller ne nous offre pas beaucoup de latitude, mais il ne nous laisse pas dans l’incertitude. Pour se qualifier, il faudra gagner. La seule réponse viendra du terrain. »

Forcer la réussite. « Pour passer, il faudra un LOSC de très bon niveau, meilleur qu’au match aller. Gardons toutefois notre solidité défensive tout en étant capable de marquer, de gagner en fluidité dans les 30 derniers mètres adverses, notamment dans la finition. Un brin de réussite sera également nécessaire, car en football plus qu’ailleurs il en faut. La force d’une équipe, c’est aussi de savoir forcer la réussite. »

Obraniak forfait. « Si nous avons disputé 38 journées la saison dernière pour atteindre cet objectif d’être Européen, ce n’est pas pour s’arrêter aux portes des poules. La pression positive qui émane de cette rencontre doit nous galvaniser et nous permettre de nous qualifier. Ce match va se jouer sur l’envie. À niveau de motivation égale, nous serons supérieurs à cette équipe. Côté effectif, Ludovic Obraniak est forfait, toujours touché à la cheville. Son état s’améliore, mais pas suffisamment pour qu’il soit avec nous demain. »

Rio Mavuba (Capitaine du LOSC)

Gagner les duels. « Au match aller, nous n’avons pas saisi l’opportunité de prendre une option sur la qualification. Mais demain au Stadium, il faudra tout faire pour marquer un, voire plusieurs buts. Car nous ne sommes pas à l’abri d’une réalisation roumaine, d’autant que cette équipe de Vaslui est plutôt à l’aise sur coups de pied arrêtés. Essayons de gagner les duels. Nous avons la chance d’être à la maison, alors montrons que nous sommes meilleurs que nos adversaires. »

Florent Balmont (Milieu de terrain du LOSC)

Présents physiquement. « Avec l’expérience, on sait que la réussite va finir par arriver. Dans la fluidité du jeu, on a pu constater qu’il y avait du mieux à Sochaux. Petit à petit, les automatismes se mettent en place. On peut mieux faire, l’équipe monte en régime. Demain, nous devrons également nous montrer présents dans l’impact physique, car en face, il y a du répondant… »

Juan Ramon Lopez Caro (Entraîneur du FC Vaslui)

Sans Gladstone. « Il reste encore 90 minutes, pendant lesquelles nous allons affronter une très bonne équipe lilloise, compétiive sur tous les points. Demain, nous allons devoir réaliser un très bon match pour pouvoir espérer battre cette formation. Nous avons confiance en nous. Dans le football, ce sont les petits détails qui font la différence. Si nous parvenons à équilibrer la défense et l’attaque, notre niveau sera nettement plus haut que celui que nous avons démontré pour l’instant. Tous mes joueurs sont disponibles, sauf Gladstone, blessé pendant le match aller. »

LOSC-FC Vaslui, c’est jeudi (coup d’envoi à 20h45) au Stadium Lille Métropole.