Des joutes européennes au championnat, les Dogues enchainent sur un rythme - déjà effréné - d’un match tous les trois jours. Après le PSG (0-0), dimanche et Vaslui (0-0), jeudi, les partenaires de Rio Mavuba se présentent au stade Bonal de Sochaux. Pour ce rendez-vous de la troisième journée de Ligue 1 face aux Lionceaux, Gervinho, Hazard, Rami, De Melo et Balmont reprennent place dans le onze qui débute la partie, sous une chaleur…suffocante. Habitués à frapper les premiers, les Lillois ne dérogent pas à la règle. Le premier pétard est allumé par Béria dont le tir enroulé du droit à l’entrée de la surface frise le montant gauche de Dreyer (2è). Alerté par un long centre plongeant sur le même côté gauche, Gervinho ne parvient pas, quant à lui, à ajuster son coup de tête (13è).

En deux temps, Gervinho met le feu dans la défense doubiste

24è minute : le coup de sifflet de M.Coué retentit dans Bonal. La raison ? Une pause ré-hydratation (soumise par les staffs médicaux des deux équipes et validée par l’arbitre avant le match), histoire que les 22 acteurs rechargent les batteries. Trente seconde et quelques gorgées d’eau plus tard, retour au jeu. Au sortir d’un corner joué en retrait, Balmont trouve le mètre 93 de De Melo, dont le coup de tête passe au dessus (30è). Dans la foulée, c’est Gervinho, repiquant plein axe depuis son aile gauche, qui frappe. C’est dévié par…De Melo. Seconde tentative pour l’Ivoirien qui ne trouve pas le cadre (31è). C’était chaud devant le but doubiste ! Loin de s’éteindre, les "Jaune et Bleu" répliquent, lorsque montant au pressing sur Landreau, Butin contre le dégagement du portier lillois. Le public sochalien croit au but, mais c’est à côté (36è). Un dernier tir de Balmont (45è) au dessus et M.Coué renvoie tout le monde aux vestiaires.

 

Cabaye tape le poteau

Ça repart fort dès la reprise. Lancé dans une chevauchée matérialisée par un double-passement de jambes sur son vis-à-vis, Hazard prend sa chance, mais Dreyer repousse en corner (47è). On n’en reste pas là. Sur un mouvement collectif de grande classe, De Melo remise sur Balmont, lequel décale Cabaye. En position de frappe, le numéro 7 lillois décoche un tir millimétré du gauche qui s’écrase sur le poteau sochalien (51è). Le néo-international français prend ensuite sa chance sur coup-franc direct, plein axe. C’est boxé par Dreyer (57è). Les Nordistes continuent leur marche en avant. On croit même au penalty lorsqu’à la lutte avec Faty, Mavuba se fait brutalement accrocher par le défenseur doubiste. M.Coué ne bronche pas (58è). Rageant !
 

Les Dogues ont joué de malchance

Largement dépositaires du jeu et des occasions franches, les hommes de Rudi Garcia ne parviennent cependant pas à matérialiser leur domination. Ce coup-franc ultra-travaillé de Cabaye file en six mètres. Ni Chedjou, ni De Melo, pourtant tous les deux à un cheveu du cuire, ne parviennent à le dévier (66è). Désireux de renouveler ses batteries offensives, le technicien lillois remplace De Melo par Frau (67è), puis Hazard par Sow (76è). À peine entré, le numéro 8 des Dogues se met en évidence en tentant de reprendre - sans succès - d’une tête acrobatique sur un long et puissant coup-franc de Cabaye au second poteau (79è). Dumont est l’ultime entrant pour les Nordistes. Il remplace Cabaye (87è). Lui aussi entré en jeu dans le camp jaune et bleu, Tulasne parvient à placer un coup de tête en force sur un centre venu de la gauche. C’est hors cadre (89è). Au bout du temps additionnel, il y a bien ce tir de Frau dévié par Dreyer en corner (90è+3), mais il ne se passera plus rien. Sochaliens et Lillois se quittent sur ce score nul et vierge (0-0).